Publicité

Russie: une enseignante arrêtée après avoir brûlé son école en "soutien" à l'Ukraine

Une enseignante russe a été placée en détention provisoire pour avoir mis le feu à une école, sans faire de victimes, après avoir déclaré son "soutien à l'armée ukrainienne" dans une vidéo sur internet, a annoncé ce mardi 30 janvier le Comité d'enquête local.

Selon les chaînes Telegram russes Mash et Shot, Galina S. avait été manipulée par des "arnaqueurs ukrainiens", qui l'avaient aussi poussée à emprunter de l'argent.

Les autorités russes l'accusent d'avoir posté "une vidéo de soutien à l'armée ukrainienne" sur internet dimanche, avant de "mettre le feu à une école" à Tcheboksary, dans le centre de la Russie.

"L'incendie a été rapidement éteint et personne n'a été blessé", a précisé le Comité d'enquête local dans un communiqué.

"Acte terroriste"

Une enquête pour "acte terroriste" a été ouverte et l'enseignante a été placée en détention provisoire pour deux mois, a-t-il indiqué.

Depuis le début de l'offensive russe en Ukraine en février 2022, de nombreuses personnes ont été arrêtées après avoir été accusées de préparer des actes de sabotage ou de s'opposer à l'assaut de Moscou contre Kiev.

Selon la chaîne Telegram Shot, cette enseignante avait été contactée par des Ukrainiens se présentant comme des agents des services de sécurité russes (FSB).

Sur leur ordre, elle avait emprunté de l'argent à ses proches, qui s'inquiétaient de son "comportement étrange" depuis l'été dernier, a indiqué Mash.

Article original publié sur BFMTV.com