La Russie évoque de possibles mutations du coronavirus en Sibérie

·1 min de lecture
LA RUSSIE ÉVOQUE DE POSSIBLES MUTATIONS DU CORONAVIRUS EN SIBÉRIE
LA RUSSIE ÉVOQUE DE POSSIBLES MUTATIONS DU CORONAVIRUS EN SIBÉRIE

MOSCOU (Reuters) - Des mutations du nouveau coronavirus semblent se produire en Sibérie, a déclaré mardi la directrice du service fédéral de protection des droits des consommateurs et du bien-être humain en Russie.

"Nous voyons certaines évolutions (...) en Sibérie qui nous permettent de penser que dans cette région se forme sa propre version avec des mutations spécifiques", a dit Anna Popova, cheffe du Rospotrebnadzor, citée par des agences de presse russes.

Elle a cependant ajouté que cela ne rendrait pas le virus plus dangereux, même si elle n'a pas fourni de précisions sur les implications de ces mutations en termes de contagions et de mortalité.

Selon une étude publiée en septembre aux Etats-Unis, peu d'éléments permettent de conclure que les mutations du virus le rendent plus mortel et la gravité de l'état des patients atteints du COVID-19, la maladie provoquée par ce coronavirus, dépend davantage de pathologies antérieures ou de caractéristiques génétiques.

Anna Popova a déclaré que les essais cliniques d'un deuxième vaccin russe développé par l'institut Vector en Sibérie et baptisé EpiVacCorona se poursuivaient.

Les mutations du coronavirus ne peuvent pas avoir d'effet sur l'efficacité de ce vaccin, a dit le directeur général de l'institut, Rinat Maksioutov, cité par l'agence TASS.

La Russie a fait état mardi d'un nombre record de morts dues au COVID-19 en une seule journée, avec 442 décès pour un bilan total de 33.931 morts et près de deux millions de contaminations.

(Gleb Stolyarov, Maxim Rodionov et Gabrielle Tétrault-Farber; version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)