Publicité

Royaume-Uni : 55 ans plus tard, un homme révèle où est caché le corps de sa victime

Un homme condamné pour l'enlèvement et le meurtre d'une femme en 1969 a révélé à la famille de la victime l'emplacement de la dépouille. Il nie toutefois l'avoir tué et évoque un arrêt cardiaque.

55 années de silence. Un homme aujourd'hui âgé de 76 ans a cette semaine indiqué pour la première fois à des enquêteurs de la police britannique où il avait caché le corps d'une femme qu'il avait enlevé avec un complice en 1969, rapporte Sky News.

Nizamodeen Hosein, de nationalité trinidadienne, a passé 20 ans en prison au Royaume-Uni après avoir été condamné pour l'enlèvement et le meurtre à Londres de Muriel McKay, une Australienne de 55 ans. Après sa libération, il a été expulsé vers Trinité-et-Tobago.

C'est là que les enquêteurs l'ont rencontré et qu'il leur a indiqué l'emplacement du corps de la victime: une ferme du Hertfordshire, au nord de Londres, où la quinquagénaire avait été séquestrée.

Rencontre entre le condamné et la fille de la victime

Cet échange intervient après un reportage de Sky News, qui avait suivi en janvier la fille de Muriel McKay, qui avait alors traversé l'Atlantique pour rencontrer le septuagénaire. Il leur avait alors révélé où se trouvait la dépouille, en indiquant précisément l'endroit sur des photos d'époque mais aussi des clichés plus contemporains.

C'est après la publication de ces images que le voyage des enquêteurs au Royaume-Uni a été décidé.

"J'espère que peu de temps après cette visite, nous serons en mesure de solliciter clairement un accord avec les propriétaires du terrain [si nous disposons de suffisamment d'informations] ou de déposer une demande auprès du ministère de l'Intérieur" pour inspecter les alentours la ferme, avait alors indiqué la commissaire Katherine Goodwin à la famille McKay, selon Sky News.

La police a déjà réalisé des fouilles sur le terrain indiqué il y a deux ans, sans parvenir à retrouver le corps de Muriel McKay. Selon la famille de la victime, les enquêteurs n'auraient pas cherché au bon endroit.

Le septuagénaire a précédemment proposé de retourner sur les lieux pour montrer exactement où le corps a été enfoui, mais le ministère de l'Intérieur a refusé de suspendre la décision d'expulsion par laquelle il est toujours visé.

Nizamodeen Hosein nie le meurtre

Lorsqu'ils ont enlevé la quinquagénaire en 1955, Nizamodeen Hosein et son complice, en l'occurrence son frère, pensaient qu'il s'agissait de l'épouse du magnat australien des médias Rupert Murdoch, qui venait alors d'acheter le tabloïd britannique The Sun.

Il s'agissait en réalité de la femme d'un de ses conseillers, Alice McKay. Réalisant rapidement leur erreur, les deux hommes ont gardé Muriel McKay otage et demandé une rançon d'un million d'euros.

Finalement arrêtés, les deux condamnés ont toujours nié le meurtre de l'Australienne. Face à la fille de la victime, Nizamodeen Hosein a assuré qu'elle était morte d'un arrêt cardiaque et qu'ils l'avaient ensuite enterré sous un tas de fumier derrière une grange.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le meurtrier du policier Masson condamné à 30 ans de réclusion, un verdict "d'apaisement"