Publicité

Roland-Garros: la hausse du prix des billets se poursuit pour l'édition 2024

Que les fondus de la petite balle jaune s’y préparent s’ils ne s’y attendaient pas forcément, les prix des billets pour l’édition 2024 du tournoi de Roland-Garros sont globalement en hausse cette année. Un simple coup d'œil à la grille tarifaire disponible sur le site officiel permet de le constater, la tendance est générale.

Même si tout n’augmente pas, et que le prix est relevé de 5 à 10 euros le plus souvent, on observe aussi parfois un différentiel plus important, pouvant aller de 20 à 45 euros. Notamment pour les catégories les plus prestigieuses proposées sur les deux courts principaux que sont le Chatrier et le Lenglen.

Un 1/16e de finale à 85 euros

Les places grand public y sont divisées en quatre catégories: de la catégorie 3 pour les billets les moins chers à la catégorie or pour les plus onéreux. Pour les trois premiers matches de la journée sur le court Philippe Chatrier, le prix des places varie de 50 à 200 euros le ticket selon la catégorie et le jour de la quinzaine (entre 45 et 175 euros l’an dernier).

Pour le grand match de la "night session" (du 26 mai au 5 juin), il faudra débourser entre 45 et 190 euros sur le court central. La session de nuit du samedi 1er juin risque de faire grincer des dents, puisque le prix d’entrée pour assister à cette unique affiche des 1/16es de finale proposée en soirée s’établira cette fois à 85 euros.

Sachant que la Fédération française de tennis prend soin de préciser que "les tarifs sont donnés à titre indicatif", et que, selon l’évolution de la demande durant les différentes phases de vente, certaines catégories pourraient ne plus être disponibles à la vente, il se peut que les billets restants proposés au grand public - dernier à être servi - soient encore plus élevés.

Les plus malchanceux pourraient devoir débourser pas moins de 120 euros pour la "night session" du samedi 1er juin si la catégorie 3 devait être prise d'assaut dans les prochaines semaines. Le billet le plus cher de la quinzaine coûtera 365 euros pour assister à la finale messieurs du tournoi en catégorie or, contre 320 euros l’an dernier pour assister à la démonstration de Novak Djokovic face à Casper Ruud.

Les plus jeunes pénalisés?

S’agissant du prix des places pour les courts annexes, il demeure stable sur la première semaine, alors qu’il avait augmenté de 2022 à 2023, passant de 34 à 39 euros. Mais s’il est identique cette année, au moins du 26 mai au 2 juin, le tarif unique augmente bien de cinq euros pour s’établir à 25 euros sur la dernière semaine de compétition. L’impact se fera aussi sentir chez les plus jeunes spectateurs, pas épargnés par cette augmentation tarifaire.

Les tarifs moins de 25 ans continueront de s’appliquer durant la dernière semaine sur les courts annexes mais seront eux aussi légèrement plus coûteux, passant de 10 à 12 euros. Les moins de 25 ans paieront le même prix pour assister aux qualifications du tournoi, tandis que le tarif unique évoluera de 20 à 25 euros. Surtout, seuls les enfants de moins de quatre ans bénéficieront d’une entrée gratuite, ce qui signifie a priori que les enfants de cinq et six ans paieront leur entrée cette année, alors qu’ils en étaient exemptés l’an passé.

Ouverture de la vente au grand public le 13 mars

Comme le veut la coutume, les détenteurs d’une licence FFT seront encore prioritaires cette année - derrière les présidents de clubs - et bénéficieront à partir du mercredi 7 février d’une remise de 10% sur les tarifs grand public. Ils auront moins d’une semaine, jusqu’au 12 février, pour effectuer leurs achats.

Puis ce sera au tour des ventes premium (du 28 février au 4 mars), accompagnées d’offres de restauration et d’accès à des espaces privatifs. Viendra ensuite la mise en vente des billets pour les personnes en situation de handicap (à partir du 6 mars, à 10h), avant l’ouverture au grand public (le 13 mars, à 10h).

Article original publié sur RMC Sport