Rian Johnson travaille déjà sur un troisième volet d'"À couteaux tirés"

Le réalisateur Rian Johnson, en 2018, à Austin au Texas. - Jesse Grant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le réalisateur Rian Johnson, en 2018, à Austin au Texas. - Jesse Grant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Moins d'un mois après la diffusion de Glass Onion: une histoire à couteaux tirés, le réalisateur Rian Johnson planche d'ores et déjà sur un troisième volet de sa série de films à succès.

Interrogé dans le podcast Netflix Skip Intro, le cinéaste, à qui l'on doit également le film Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi, confie être en pleine confection du prochain mystère que devra résoudre le détective Benoît Blanc, incarné par Daniel Craig.

"Je commence déjà à travailler dessus, non pas parce que j'ai la pression de devoir préparer le prochain film, mais parce que ça m'amuse tellement", a-t-il assuré.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

450 millions de dollars

Ce troisième volet d'À couteaux tirés avait été annoncé en 2020 lors de la signature par Netflix d'un accord pour acquérir les droits de deux suites de la saga de Rian Johnson. Estimé à 450 millions de dollars, selon Deadline, il s'agit de l'arrangement le plus cher de l'histoire des plateformes de streaming.

Outre la production de ces deux films, cet accord stipule également que Rian Johnson doit réaliser ces suites et que Daniel Craig doit y incarner son personnage de Benoit Blanc. Alors que le deuxième volet d'À couteaux tirés, Glass Onion vient de sortir le 23 décembre dernier sur Netflix, aucune date de diffusion n'a été pour le moment annoncée pour ce troisième film. Rian Johnson prévient toutefois que cette suite risque fortement de se démarquer de ses films précédents:

"Soyez prêts à ce que le troisième volet de la franchise 'À couteaux tirés' fasse la différence."

Et de conclure: "Au-delà du décor, au-delà des bikinis contre les pulls, il s'agira vraiment d'essayer quelque chose de différent sur le plan narratif et de la tonalité. J'ai déjà hâte de faire le prochain."

Article original publié sur BFMTV.com