Le restaurant danois Geranium sacré meilleur établissement au monde

Rasmus Kofoed, le chef du Geranium, avait remporté le Bocuse d'or en 2011, et son établissement les premières trois étoiles Michelin du pays en 2016.   - Credit:MARCO BERTORELLO / AFP
Rasmus Kofoed, le chef du Geranium, avait remporté le Bocuse d'or en 2011, et son établissement les premières trois étoiles Michelin du pays en 2016. - Credit:MARCO BERTORELLO / AFP

L'établissement danois Geranium, mené par le chef Rasmus Kofoed à Copenhague, a été sacré lundi soir à Londres « meilleur restaurant au monde 2022 », lors du 20e anniversaire de l'influent classement « 50 Best Restaurants », qui a cette année encore boudé les chefs français. Le restaurant péruvien « Central, à Lima, arrive deuxième de ce classement des 50 meilleurs restaurants au monde établi par le magazine britannique spécialisé Restaurant, le plus convoité de la gastronomie mondiale. Suivent deux tables espagnoles, l'établissement de Barcelone Disfrutar (3e) et le madrilène Diverxo (4e).

C'est la deuxième année consécutive qu'un restaurant danois est couronné, Geranium, deuxième du « 50 Best » l'année dernière, succédant au « Noma ». Inspiré par la nature, son chef Rasmus Kofoed a remporté le Bocuse d'or en 2011, et son établissement a reçu les premières trois étoiles Michelin du pays en 2016. La Colombienne Leonor Espinosa a par ailleurs reçu le prix de la « meilleure femme cheffe du monde », succédant à la Péruvienne Pía León. Son restaurant Leo, à Bogota, se classe 48e.

Comme l'année dernière, seuls trois restaurants français, tous parisiens, ont été distingués dans le top 50 : Septime, de Bertrand Grébaud, qui gagne deux places pour s'installer au 22e rang, Le Clarence, de Christophe Pelé, nouvel entrant (28e), et Arpège, d'Alain Passard, relégué à la 31e position (- 8 places). Situé à la 41e place en 2021, Alléno Paris au Pavillon Ledoyen, de Yannick [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles