Publicité

"Le respect va devenir plus important": pourquoi Emmanuel Petit est favorable au carton bleu

Pour ou contre le carton bleu ? Si vous êtes passés à côté, un petit rappel s’impose. Vendredi The Telegraph dévoilait le projet de l’introduction d’un carton bleu dans le football professionnel. Un 3e carton synonyme d’exclusion de dix minutes pour tout joueur auteur d’une faute d’antijeu sur une action offensive ou de protestation contre un arbitre. Un projet vite freiné par la Fifa qui a indiqué vendredi matin que cette innovation serait l’objet de test à "des niveaux inférieurs."

S’il ne faut donc pas s’attendre à voir des cartons bleus dégainés par les arbitres sur les pelouses de Ligue des champions ou de Ligue 1 dans les prochains mois, le projet est bel et bien lancé. Et il plait beaucoup à Emmanuel Petit. "J’attaque souvent la Fifa mais je sais aussi reconnaitre quand la Fifa ou l’UEFA font de belles choses, a d’abord tenu à rappeler l’ancien milieu de terrain d’Arsenal et des Bleus vendredi dans Rothen s’enflamme sur RMC. Le football doit toujours chercher la créativité, à se renouveler."

Petit: "Imaginez Verratti..."

Concernant le carton bleu, Petit rappelle que "sa mise en place ne coute pas d’argent." "On parle d’une alternative entre un carton jaune et un carton rouge sur des faits qui sont trop souvent préjudiciables pour une équipe qui domine." Emmanuel Petit se réjouit ainsi qu’une équipe qui gagne du temps, fait des fautes inutiles et énerve tout le monde en cassant le jeu lors d’une fin de match serrées soit sanctionnée. "Cela va peut être réapprendre à nouveau les relations que peuvent avoir les joueurs avec le corps arbitral. Le respect va devenir plus important. Les joueurs vont se remettre en question. Ils vont se dire: "là ce n’est pas un carton jaune, on nous expulse dix minutes. On pénalise notre équipe." Derrière tu devras rendre des comptes à tes coéquipiers, ton entraîneur, tes supporteurs…

Et Petit de citer un exemple: "Imaginez Verratti! Il aurait passé quasiment la moitié de sa carrière au PSG sur le banc de touche en train de regarder les autres jouer à force de gueuler sur les arbitres. Je trouve que c’est une excellente idée. Il ne faut pas attendre pour la mettre en place."

Article original publié sur RMC Sport