Publicité

Remaniement: Gabriel Attal souligne son "admiration sincère" pour François Bayrou malgré les critiques de ce dernier

Le Premier ministre, qui a annoncé son gouvernement complet, a assuré que le patron du Modem, en désaccord avec l'excécutif, restait un partenaire fiable.

Gabriel Attal a minimisé ce jeudi 8 février au soir sur France 2 la crise ouverte par le président du Modem François Bayrou au sein du camp présidentiel, évoquant un simple "débat" ou "désaccord sur une partie de la ligne suivie" mais pas un "incident".

Prié de dire s'il considérait toujours le maire de Pau comme un partenaire fiable, le Premier ministre a répondu: "bien sûr, il l'a dit lui-même".

Gabriel Attal a par ailleurs souligné son "admiration sincère" pour François Bayrou, un "pilier de la politique française".

Quatre représentants Modem au gouvernement

Après 48 heures d'intenses tractations qui ont viré au psychodrame, François Bayrou ne fait donc pas partie du gouvernement Attal, composé de 35 membres, dont le Premier ministre. Le président du MoDem a ouvert une crise dans la Macronie en invoquant mercredi soir de vives divergences politiques et une "dérive" vers une "technocratie gestionnaire" pour expliquer son refus de devenir ministre.

Son parti centriste, principal allié du président dans une Assemblée nationale sans majorité absolue, conserve toutefois quatre représentants au sein de l'exécutif: en plus du ministre de l'Agriculture Marc Fesneau, il s'agit de l'entrante Marina Ferrari qui remplace Jean-Noël Barrot au Numérique, ce dernier qui passe à l'Europe, et Sarah El Haïry, qui laisse la Biodiversité pour récupérer l'Enfance, la Jeunesse et les Familles.

En revanche le MoDem Philippe Vigier laisse les Outremer à une députée du parti présidentiel Renaissance, Marie Guévenoux.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Remaniement: la deuxième partie du gouvernement Attal révélée