Publicité

Insultes racistes entendues lors de Racing-Lille: pas de sanction de la FFF, le Losc va porter plainte

Alors que de nombreux témoignages concordants font état d'insultes racistes entendues dimanche dans le parcage lillois lors du seizième de finale de Coupe de France face au Racing Club de France, la Fédération française de football ne prononcera pas de sanction sportive. Ni l'arbitre, ni le délégué du match n'ont relevé de tels comportements dans leur rapport. Pas plus que les observateurs fédéraux présents.

Des témoignages accablants

Sur les réseaux sociaux, plusieurs témoignages de supporters lillois présents en parcage, mais se dissociant de ces propos abjects, ont fleuri. L'un d'entre eux raconte qu'il s'agit de "plusieurs individus, dont un qui a enlevé son t-shirt qui a une écriture SS dessus. Le gardien du RCF a été insulté de sale noir. Lors du challenge à la mi-temps, un gardien de neuf ans a été insulté de sale noir accompagné d’un: 'Va au champ de coton.'"

"A la mi-temps, un petit groupe d’individus près du deuxième capo, côté gauche du parcage, a copieusement ciblé les enfants noirs de l’animation de la mi-temps qui passaient devant la tribune. L’un d’eux a lâché un 'bleu, blanc, rouge, la France aux Français' au calme", raconte un autre spectateur présent dans les tribunes du stade Walter-Luzi de Chambly.

Le Losc porte plainte

Dans un communiqué publié lundi soir, le club nordiste, qui a fermement condamné ces comportements et lancé un appel à témoignages, annonce qu'il va saisir la justice. "Alors qu’une plainte va être déposée contre X, la démarche afin de tenter d’identifier les coupables de ces agissements condamnables est en cours, avec la volonté d’engager des poursuites pouvant déboucher sur des condamnations judiciaires et de les éloigner durablement de nos tribunes. Le club en appelle également à la totale collaboration des autorités afin de disposer des outils lui permettant une action rapide et efficace", peut-on lire dans le texte diffusé par le Losc.

Article original publié sur RMC Sport