Réhabilitation. Les soldats LGBT britanniques vont pouvoir récupérer leurs médailles

The Guardian (Londres)
·2 min de lecture

Jusqu’en 2000 au Royaume-Uni, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres n’étaient pas autorisées à servir dans l’armée. Le gouvernement entend “corriger cette injustice” en rendant leurs médailles aux militaires bannis en raison de leur sexualité.

Dix-huit ans de bons et loyaux services dans la Royal Navy n’auront pas suffi à protéger Joe Ousalice, vétéran de la guerre des Malouines en 1982, d’un renvoi de l’armée britannique. En cause ? Une orientation sexuelle interdite. Après une bataille judiciaire fastidieuse, il a obtenu des excuses et s’est vu remettre l’an dernier ses décorations par le secrétaire à la Défense britannique, Ben Wallace. Des médailles retirées lors de sa condamnation par une cour martiale en 1993. Touche finale, le septuagénaire est même parvenu à insuffler un vent de changement.

À lire aussi: Droits humains. En Allemagne, les soldats homosexuels demandent des comptes à l’armée

Comme lui, des milliers de militaires britanniques, renvoyés de l’armée en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, vont pouvoir récupérer leurs médailles, a annoncé le ministère de la Défense, mardi 16 février. Pour Johnny Mercer, à la tête de ce ministère, il s’agit de remédier à une “injustice historique”, rapporte The Guardian.

Fighting with Pride, une association militant pour les droits des vétérans LGBT, “a salué l’initiative qu’elle voit comme ‘une première étape’. Jusqu’en 2000, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres n’étaient pas autorisées à servir dans l’armée britannique. “Entre 200 et 250 personnes étaient renvoyées chaque année en raison de leur sexualité, et il n’était pas rare qu’on leur reprenne leurs médailles”, rappelle le quotidien.

D’autres injustices à corriger

La décision marque donc un

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :