Quels souvenirs de vacances ramène t-on dans ses bagages ?

53 % des Français rapportent des gadgets dans leur valise (mugs, portes-clés…)40 % des vêtements typiques34 % des produits de gastronomie27 % des spiritueux (cognac, liqueurs…)

3 questions à Véronique Dassié, anthropologue et chargée de recherches au CNRS, auteure de Objets d’affection. Une ethnologie de l’intime (éd. du CTHS, 2010) :

Pourquoi achète-t-on des souvenirs ?

Véronique Dassié : Afin de garder une trace de ce que l’on a fait et de qui nous sommes. Chacun choisit des objets symboliques de l’endroit visité par rapport à sa propre vision exotique de la destination : une tour Eiffel pour Paris, une pyramide pour l’Egypte… L’objet-souvenir nous permet de revivre et de conserver cette expérience pour nous, mais il constitue aussi une preuve vis-à-vis des autres. C’est également un marqueur social. Les classes aisées ont, par exemple, souvent un regard négatif sur certains objets jugés kitsch (boule à neige…) et plébiscitent des souvenirs dont la signification culturelle n’est connue que d’un cercle restreint de pairs.

Que disent-ils de nous ?

Ils dessinent notre autoportrait. Plus notre vie est incertaine, plus on s’accroche aux souvenirs. Ces objets nous aident à définir notre identité. Et le fait qu’ils soient matériels permet de les voir, de les toucher, et finalement de se rassurer : « J’existe, puisque je ressens ce que cet objet peut me dire de moi. » De plus, cet autoportrait se réactualise chaque fois que l’on se sépare d’un souvenir ou que l’on en ajoute un.

Pourquoi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Est-il plus facile de glisser sur l'eau ou sur la glace ?
La science peut-elle faire gagner les sportifs français aux Jeux Olympiques de 2024 ?
Qui a inventé le bain de mer ?
Comment protéger sa maison quand on part en vacances ?
Depuis quand les vacances d’été durent-elles deux mois ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles