Publicité

Quels sont les pays les plus corrompus au monde ? La France toujours loin des bons élèves

Corruption, détournement de fonds publics… Chaque année, l’ONG Transparency International sort un classement des pays les plus corrompus dans le secteur public.

Détournement de fonds public et conflits d'intérêt relèvent des faits de corruption (crédit : getty image)
Détournement de fonds public et conflits d'intérêt relèvent des faits de corruption (crédit : getty image)

Accusé de détournement de fonds publics européens, François Bayrou a finalement été relaxé “au bénéfice du doute”. Les juge ont estimé qu’aucun élément ne prouvait que le Haut-commissaire au Plan avait connaissance de la non-exécution des dix contrats d’assistants parlementaires litigieux. “C’est un cauchemar de sept années qui vient de s’achever”, s’est réjoui l’ancien garde des Sceaux. D’autres cadres du Modem ont, en revanche, été condamnés dans cette affaire.

Une affaire qui tombe alors que l’ONG Transparency International, qui classe les pays en fonction de l’indice de perception de la corruption (IPC), vient de sortir son dernier rapport fin janvier. L'organisation note que même “si l’Europe occidentale et l’Union européenne restent la région la mieux notée, sa note moyenne régionale est tombée à 65 cette année, à mesure que les freins et contrepoids s’affaiblissent et que l’intégrité politique s’érode”. Mais quels sont les pays les plus corrompus et où se situe la France ?

Somalie, Soudan du Sud, Syrie et Venezuela parmi les plus corrompus

Pour établir son classement, Transparency International utilise “au moins trois sources de données tirées de 13 enquêtes et évaluations” collectées par des institutions comme la Banque mondiale ou le Forum économique mondial. Ces données lui permettent d’établir un score, allant de 0, la pire note, à 100, la meilleure.

Sur les 180 pays étudiés, la moyenne des scores est de 43 et plus des deux tiers sont en dessous des 50. “La grande majorité des pays n’ont réalisé aucun progrès (en matière de lutte contre la corruption) ou ont reculé au cours de la dernière décennie”, note le rapport. Des résultats à retrouver en détail sur notre carte interactive ci-dessous.

Les pays qui souffrent le plus de la corruption dans le secteur public sont la Somalie (180e), le Soudan du Sud, la Syrie et le Venezuela. Avec un score de 13, ces trois derniers pays occupent la 177ème place du classement ex aequo. A l’inverse, les pays qui en souffrent le moins sont le Danemark, classé en tête, suivi de la Finlande et de la Nouvelle-Zélande. La France est à la 20ème place du classement. L'Hexagone perd un point de score depuis 2022 et stagne sur la dernière décennie, souligne le rapport.

Parmi les raisons invoquées, l’affaiblissement des systèmes judiciaires. “La corruption continuera de prospérer jusqu’à ce que les systèmes judiciaires soient en mesure de punir les actes répréhensibles et de contrôler les gouvernements, relève le président de Transparency International, François Valérian. Lorsque la justice est achetée ou politiquement entravée, ce sont les gens qui en souffrent”.

VIDÉO - François Bayrou, relaxé dans l'affaire des assistants d'eurodéputés du MoDem: "Je n'ai jamais commis ce dont on nous accusait"