Pourquoi il ne faut pas confondre l'Aïd el-Fitr et l'Aïd el-Kebir ?

L'Aïd el-Fitr, la fête de rupture du jeûne, ne doit pas être confondue avec l'Aïd el-Kebir, la fête du sacrifice. (REUTERS)

Alors que la fin du Ramadan approche, les musulmans du monde entier vont fêter l'Aïd el-Fitr, la fête de rupture du jeûne à ne pas confondre avec l'Aïd el-Kebir, la fête du sacrifice.

Les musulmans s'apprêtent à fêter la fin du ramadan. Après 30 jours de jeûne durant ce mois de ramadan, les fidèles entrent dans le mois de chawwal marqué par l'Aïd el-Fitr, la fête de rupture du jeûne. Marquant la fin des privations, cette fête peut s'étaler sur 2 ou 3 jours et débute par une prière collective à la mosquée.

Avant de se rendre à la mosquée, les musulmans doivent manger pour bien distinguer ce jour du mois de jeûne tout juste achevé. Après cette prière spéciale, la journée se poursuit par un copieux déjeuner au cours duquel les pratiquants s'offrent des cadeaux et des mets comme des pâtisseries et s'échangent mutuellement le vœu d'"Aïd Moubarak".

C'est également le moment de s'acquitter du zakat, une somme d'argent ou une quantité de nourriture destinée aux personnes dans le besoin qui a pour objectif de valider les efforts du mois de ramadan. À l'occasion de l'Aïd el-Fitr, les musulmans sont parés de leurs plus beaux habits et en profitent pour acheter des habits et des jouets aux enfants qui attendent cette fête avec impatience. Cette fête qui pour tous les musulmans est un moment de partage, de paix et de joie est également appelée Aïd el-Seghir, qui signifie "petite fête" en opposition à l'Aïd el-Kebir, qui est la "grande fête".

Les deux plus grandes fêtes de l'islam

L'Aïd el-Kebir, également appelé l'Aïd el-Adha, qui signifie "fête du sacrifice", est l'autre fête majeure de l'islam. Elle est même la fête la plus importante de l'islam et commémore un épisode recueilli dans le Coran, celui de la soumission d'Abraham à Dieu, d'où son nom de fête du sacrifice. Comme pour l'Aïd el-Fitr, les musulmans se souhaitent mutuellement "Aïd Moubarak" à l'occasion de cette fête.

Selon le Coran, le prophète Abraham reçoit dans ses rêves l'ordre de sacrifier son fils et se voit dans l'obligation de le faire pour prouver sa foi. Alors qu'il s'apprête à égorger son fils Ismaïl, l'ange Gabriel intervient et remplace l'adolescent par un bélier et l'ange Gabriel lui explique que Dieu voulait tester sa foi et lui offre ce bélier pour qu'il l'égorge et la partage avec sa famille, d'où le fait que les fidèles célèbrent cet événement en sacrifiant un mouton.

Un épisode qui symbolise deux notions pour les musulmans : la foi et la miséricorde divine. Si l'Aïd el-Kébir dure plusieurs jours, le premier reste le plus important pour les musulmans. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'en France l'Aïd al-Adha est souvent fêté le premier jour seulement.

VIDÉO - Le ramadan, un mois faste pour les pâtisseries orientales et la charcuterie halal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles