Publicité

PSG: le nouvel échange remarqué entre Luis Enrique et Alexandre Ruiz après le nul contre Rennes

La séquence avait beaucoup fait parler mi-octobre. Après la victoire du PSG sur la pelouse du Stade Rennais en Ligue 1 (1-3), Luis Enrique avait snobé Alexandre Ruiz sur le plateau de Free installé au Roazhon Park. Le coach espagnol n’avait pas apprécié une question du journaliste et il avait choisi de l’ignorer en s’adressant à Ludovic Giuly, présent à ses côtés en tant que consultant. Quatre mois plus tard, à l’occasion du match retour, les deux hommes ont eu un nouvel échange remarqué après le nul entre Paris et Rennes, dimanche au Parc des Princes (1-1).

Alexandre Ruiz a demandé en espagnol à Luis Enrique son sentiment après ce résultat arraché dans le temps additionnel grâce à un penalty de Gonçalo Ramos. "Je dirais que je suis presque content, imagine. Beaucoup de choses positives", a répondu l’entraîneur du PSG, sur un ton un peu ironique. "Cela signifie qu’il y aussi eu des choses négatives?", l’a alors relancé le journaliste. "Non, je te dis, beaucoup de choses positives", a lâché Luis Enrique.

"Fais-le, s’il te plait, ça te fera le plus grand bien"

"Mais si au final, on est contents avec un nul arraché à la dernière minute, c’est qu’il y a eu aussi des choses négatives, non?", a insisté Alexandre Ruiz. "Toi t’es vraiment obsédé par le négatif et le positif. C’est incroyable", a alors souri le coach des champions de France, en lui tapant sur l’épaule, avant de le chambrer: "Mais non, regarde, visualise, ferme les yeux. Respire, imagine le soleil, un ciel bleu. Ferme les yeux, s’il te plait, essaye, essaye. Fais-le, s’il te plait. Tu verras, cela te fera le plus grand bien. Par le nez, inspire, expire."

Luis Enrique a ensuite accepté d’analyser plus sérieusement la contre-performance de son équipe: "Aujourd’hui, nous n’avons pas été bien inspirés en attaque. C’est vrai. Les joueurs ont manqué de lucidité en attaque. Mais ça arrive dans le foot. Nos adversaires jouent eux aussi. On a démontré que nous sommes une équipe avec différentes solutions, qui ne s’est jamais résignée, jusqu’au bout. Pour moi, c’est assez positif pour me faire sortir de ce match content, même si ce n’était pas le résultat que j’attendais (…) Si je revois tout le scénario du match, je suis content et c’est en ce sens que pour moi, ce nul c’est positif."

"Ça y est, je vois le soleil", a glissé Alexandre Ruiz par cette explication. "Ah, tu vois, ça y est", a conclu Luis Enrique, l’air amusé.

Article original publié sur RMC Sport