Publicité

PSG-Lille: le délégué mentionne des "chants hostiles envers la mairie de Paris" dans son rapport

Selon les informations de RMC Sport, le délégué de la rencontre PSG-Lille (3-1) samedi soir, Noël Mannino, a mentionné dans son rapport des "chants hostiles envers la maire de Paris".

Des banderoles et des chants contre Hidalgo

Les ultras et supporters parisiens ont en effet déployé des banderoles et entonné des chants insultants à l'encontre d'Anne Hidalgo, en conflit avec le PSG concernant la gestion du Parc des Princes. Les ultras lillois ont également été les auteurs de chants insultants envers la maire de Paris. La commission de discipline pourrait être saisie.

"Sans le PSG, le Parc n'a plus de princes", "Hidalgo tue Paris et sa magie" ou "Récupéré par les politiques, un stade pour le peuple", était-il écrit sur des banderoles sorties par le virage Auteuil. Les ultras parisiens ont aussi chanté à plusieurs reprises "Hidalgo démission" et l'ont insultée.

Jeudi, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a affirmé vouloir quitter le stade face au refus de la mairie de Paris de lui vendre l'enceinte. En marge du congrès de l'UEFA, le dirigeant qatari a lancé à des médias dont RMC Sport: "C'est trop facile de dire maintenant que le stade n'est plus à vendre. On sait ce que l'on veut, on a gâché des années à vouloir acheter le Parc. C'est fini maintenant, on veut bouger du Parc".

Pour le moment, le délégué de PSG-Lille n'aurait toutefois pas signalé des chants à caractères homophobes alors que le speaker du stade a pris la parole avant le match notamment pour que des chants de ce type cessent.

Article original publié sur RMC Sport