Prosecco : les bienfaits surprenants d’une petite dose de vin pétillant

Boire du prosecco avec modération serait positif pour la santé. [Photo: Getty]

Certains pays ont célébré la journée nationale du Prosecco hier : 24 heures dédiées à notre vin pétillant abordable préféré.

La boisson italienne serait le vin pétillant (autre que le Champagne) le plus vendu, avec des ventes estimées à 1,5 milliards de livres l’année dernière. Marks and Spencer aurait constaté une hausse de de 47 % des ventes de Prosecco au cours de la même période.

Rien d'étonnant : il est délicieux, pétillant et bien moins cher que son cousin éloigné, le Champagne. Il s’agit donc de la boisson idéale pour les mariages, Noël et d’autres occasions “spéciales”.

Mais saviez-vous que ses bienfaits sur la santé étaient scientifiquement prouvés ?

Les bienfaits du Prosecco sur la santé

Il pourrait faire baisser la tension

Boire deux verres de vin pétillant par jour pourrait être bon pour le cœur et la circulation, d’après une étude de 2009 réalisée par l’université de Reading.

La raison ? La présence de polyphénols, type d’élément chimique présent dans les plantes associé à la production du champagne ou du Prosecco.

En effet, ces éléments ralentissent l’évacuation du monoxyde d’azote dans le sang (un élément chimique qui contrôle la tension) et peuvent stimuler la circulation sanguine et faire baisser la tension. Cela permettrait donc de réduire le risque de maladies cardiovasculaires, comme les maladies coronariennes et les crises cardiaques, d’après les chercheurs.

Il stimule les fonctions pulmonaires

Le Prosecco est préparé à base de vin blanc, une boisson associée à de meilleures fonctions pulmonaires.

L’étude publiée dans l’European Respiratory Journal en 2012 a conclu que boire du vin avait un impact positif sur les infections pulmonaires sur le long terme. Cela concerne le vin blanc et le vin rouge, mais le vin plus pâle aurait un impact particulièrement positif sur les fonctions pulmonaires.

Il s’agit d’une option diététique préférable aux autres types de vins

Le Prosecco est idéal si vous souhaitez perdre du poids. En effet, il s’agit d’une option bien plus adaptée que les autres vins, car il contient moins de sucre et de calories.

“Tous les vins et les marques de Prosecco ont des teneurs en alcool et en sucre différentes, mais un verre de Prosecco contient généralement moins de la moitié des calories présentes dans un grand verre de vin”, confie à Yahoo UK, Terri-Ann Nunns, experte en nutrition.

Envie d’une petite coupe de Prosecco ? [Photo: Getty]

“Un grand verre de vin contient 250 ml, ce qui représente le tiers d’une bouteille, alors que le Prosecco est servi dans des coupes plus petites qui contiennent généralement 125 ml”.

Elle ajoute : “On peut souvent constater que la teneur en sucre est plus faible lorsqu’il s’agit de Prosecco, ce qui le rend particulièrement intéressant en termes de calories”.

Il permet de mieux lutter contre le rhume

Fait étonnant : les participants qui consommaient un ou deux verres de vin blanc par semaine risquaient moins de souffrir d'un rhume, d’après une étude américaine.

Cela pourrait être dû aux flavonoïdes présents dans le vin blanc qui permettent de lutter contre les virus transmis par voie nasale, d’après les scientifiques.

L’un de ces éléments, le resvératrol, permettrait également de soulager l’inflammation, limitant les symptômes du rhume, comme le nez qui coule et les gonflements du visage.

Une consommation modérée de Prosecco serait associée à une meilleure mémoire

La consommation excessive d'alcool n’est pas bonne pour la mémoire, mais une étude de l’Université d’Exeter a conclu que les personnes qui buvaient une petite quantité d'alcool de temps en temps avait plus de mémoire le lendemain que ceux qui n’avaient rien bu.

La preuve qu’une petite coupe de Prosecco dans la semaine ne risque pas d’avoir d’impact négatif sur nos performances professionnelles le lendemain ? Ça nous va très bien.

Francesca Specter