Publicité

"On m'a proposé un poste": Stéphane Bern affirme qu'il ne veut "jamais" rejoindre un gouvernement

L'animateur de "Secrets d'histoire" a raconté mercredi avoir été approché pour un poste. Une proposition qu'il a refusée, ne souhaitant pas "être enfermé dans un bureau".

Un nom qui avait circulé. Stéphane Bern s'est exprimé mercredi 17 janvier quelques jours après l'annonce du nouveau gouvernement Gabriel Attal et l'arrivée de Rachida Dati au ministère de la Culture. Un remaniement sur lequel l'animateur de télévision est revenu.

"On m'a proposé un poste, je ne peux pas vous dire lequel", a déclaré Stéphane Bern lors d'un point presse suivi par nos confrères de Puremédias. "Un jour Emmanuel Macron m'a dit: 'ça ne te dirait pas un poste dans le patrimoine?' J'ai dit 'surtout pas'. Mon métier c'est de faire de la télévision".

Le présentateur de Secrets d'histoire et spécialiste des têtes couronnées ajoute n'avoir "eu aucune intention" de faire partie du gouvernement de Gabriel Attal.

"Je suis beaucoup plus utile là où je suis"

"On m'aurait démissionné au bout de cinq minutes, j'aurais dit tout ce que je pense", ajoute-t-il, "je ne veux pas m'enfermer dans un bureau, à diriger un établissement public ou être dans un ministre".

Stéphane Bern a enfin affirmé être "beaucoup plus utile, me semble-t-il, là où je suis".

"J'ai la liberté de faire des choses pour les autres, ce que je ne pourrai pas faire si j'acceptais un poste", a-t-il conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Les terribles confidences de Stéphane Bern sur son homosexualité