Publicité

"Pas là pour rester assise": Macron s'affiche avec Dati, sa ministre de la Culture, pour son premier déplacement

L'ancienne opposante devenue prise de guerre. Rachida Dati, fraîchement nommée ministre de la Culture au sein du gouvernement de Gabriel Attal, a effectué son tout premier déplacement aux Ateliers Médicis de Clichy-sous-Bois et Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Une visite qui s'est déroulée en compagnie d'une autre personnalité politique. Et pas n'importe laquelle.

Emmanuel Macron était en effet présent pour afficher le soutien de l'État aux acteurs culturels, et s'afficher au côté de la nomination surprise du remaniement. Arrivée peu de temps avant le président de la République, Rachida Dati a accueilli très chaleureusement ce dernier.

Interrogée par notre journaliste présente sur place sur son profil peu axé sur les sujets culturels, le chef de l'État a demandé à Rachida Dati "d'œuvrer et de travailler" alors que sa ministre à d'ores et déjà affiché ses ambitions pour les élections municipales à Paris.

"Elle n'est pas là pour rester assise", a assuré lancé le président au micro de BFMTV.

"Vous êtes littéralement iconique"

Le déplacement, d'une durée d'environ 1h30 au total, aura été marqué par la quasi-omniprésence du président de la République et la discrétion de sa ministre. Un protocole certes habituel mais une attitude plutôt rare pour la première opposante d'Anne Hidalgo.

Rachida Dati a toutefois brièvement pris la parole, notamment lorsqu'une jeune fille l'a interpellée au tout début de la visite.

"Vous êtes littéralement iconique, j'ai grandi avec vous, avec votre image", a-t-elle lancé, "peut-être que vous avez permis à des jeunes comme moi issus de quartiers défavorisées d'espérer, d'avoir envie et de réussir".

"C'est pour vous surtout, c'est le programme du président de la République", lui a répondu Rachida Dati.

Après avoir assisté à un spectacle, Emmanuel Macron a été interpellé par une mère de famille lui confiant que "le problème de la culture" était "l'argent". Le président a par la suite précisé la feuille de route de Rachida Dati au ministère de la Culture.

"La ministre va revenir dans quelques semaines avec un programme détaillé dans tout le pays qu'on puisse avoir accès au théâtre au cinéma, à la pratique musicale de manière totalement gratuite" pendant les Jeux olympiques, a fait savoir Emmanuel Macron, "il y a beaucoup de gens qui ne pourront aller aux cérémonies et compétitions des JO parce que ça reste cher".

"Elle est au boulot pour la culture"

Des enfants également présents lui ont expliqué que "ça faisait deux mois" que leur maîtresse "n'est pas là". Le président, qui a promis lors de la dernière rentrée scolaire qu'il y aurait un professeur devant chaque élève, a botté en touche, leur disant qu'il "fallait s'attaquer à ce sujet". Là encore, la nouvelle ministre de la Culture s'est montrée des plus discrètes.

Enfin, à son départ des Ateliers Médecis, Emmanuel Macron a une nouvelle fois assuré n'avoir "rien" conclu avec Rachida Dati pour les municipales à Paris.

"Ils sont ministres à temps plein [...] Il n'y a pas de campagne municipale lancée, tout le monde est au boulot, elle est au boulot pour la culture", a persisté le chef de l'État au cours d'un bain de foule, cette fois sans sa nouvelle ministre.

Article original publié sur BFMTV.com