Procès Mendy: la justice suisse ne traitera pas une nouvelle plainte déposée à Genève

Benjamin MENDY - PA Images / Icon Sport
Benjamin MENDY - PA Images / Icon Sport

Avant qu'il ne soit reconnu non-coupable d'une partie des accusations de viol portées contre lui au tribunal de Chester (Royaume-Uni), Benjamin Mendy a fait l'objet d'une nouvelle plainte, cette fois en Suisse. Une jeune femme a dit avoir été filmée à son insu par le footballeur français de 28 ans, en décembre, alors qu'elle était en train de se déshabiller. Mais la plainte ne sera pas traitée par la justice suisse.

Selon La Tribune de Genève, le ministère public genevois s'est déclaré incompétent pour enquêter sur cette plainte car elle porte sur des faits qui seraient survenus au Royaume-Uni.

>> Toutes les informations sur le procès Benjamin Mendy en direct sur RMC Sport

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un nouveau procès à partir du 26 juin

Benjamin Mendy sera rejugé pour deux accusations (une pour viol sur une femme de 24 ans en octobre 2020 et l'autre pour tentative de viol sur une femme de 29 ans en 2018) pour lesquelles le jury n'est pas parvenu à un verdict. Le champion du monde 2018 avec l'équipe de France sera ainsi rejugé pendant deux à trois semaines à partir du 26 juin pour ces charges, a annoncé le juge Steven Everett. Une audience de procédure est prévue le 27 janvier.

"Il a hâte de laver son nom" pour pouvoir "commencer à reconstruire sa vie", a déclaré son avocate Jenny Wiltshire. Benjamin Mendy est "ravi" d'avoir été acquitté "à l'unanimité" de la plupart des charges retenues contre lui, a-t-elle ajouté.

Le défenseur aux 10 sélections avec les Bleus, suspendu depuis plus d'un an par son club de Manchester City, avait comparu depuis début août. Accusé de sept viols, d'une tentative de viol et d'une agression sexuelle, il risquait la prison à vie. Son co-accusé Louis Saha Matturie (sans lien avec l'ancien footballeur français Louis Saha), présenté comme son rabatteur, a lui été déclaré non-coupable de trois accusations de viols et le jury n'est pas parvenu à un verdict pour trois autres accusations de viol et trois d'agression sexuelle.

Article original publié sur BFMTV.com