Publicité

Le président de la Fifa milite encore pour "une défaite par forfait" en cas de racisme dans un stade et veut des mesures drastiques

Gianni Infantino n’en démord pas: il veut de lourdes sanctions sportives pour réprimer le racisme dans le stade. Le président de la FIFA a réaffirmé sa volonté d’infliger des défaites sur tapis verts dans pareil cas, ce jeudi lors de son intervention au congrès de l’UEFA, à la Maison de la Mutualité de Paris.

Il veut voter une résolution ferme lors du congrès de la Fifa

"Nous devrons prendre nos responsabilités", a lancé le dirigeant. Il faut imposer une défaite par forfait aux clubs responsables". Il prône aussi l'arrêt des matchs en cas d'incidents liés au racisme en mettant en place une procédure en trois étapes (match interrompu, match interrompu à nouveau, match abandonné).

>> Suivez le congrès de l'UEFA EN DIRECT

"Nous le savons tous, le monde est marqué par les divisions", a-t-il regretté. "Ces derniers mois, nous avons été les témoins de plusieurs incidents nous devons tout mettre en œuvre pour y mettre un terme. Nous devons l'éradiquer, le problème c'est qu'il y a plusieurs organisations de compétitions. Nous devons assumer nos responsabilités. Les conséquences disciplinaires devraient être un forfait de l'équipe. Nous devons aussi sanctionner au pénal et les interdire de stade pour les auteurs."

Et il veut rapidement entériner cette proposition. "Dans les prochains mois, avant le congrès puis lors du congrès de la FIFA à Bangkok (le 17 mai), je vous propose de prendre une résolution ferme et unie contre le racisme". Avant de conclure sur le sujet: "Arrêtons le racisme, arrêtons-le maintenant! Arrêtons-le ensemble."

Infantino avait proposé la mesure des défaites sur tapis vert après les insultes racistes prononcées contre l'international français Mike Maignan lors du match Udinese-AC Milan (2-3), le 20 janvier dernier. "En plus de la procédure en trois étapes, nous devons mettre en place un forfait automatique pour l'équipe dont les supporteurs ont commis des actes de racisme et causé l'abandon du match, ainsi que des interdictions de stade dans le monde entier et des poursuites pénales pour les racistes", avait-il écrit sur X (ex-Twitter).

Article original publié sur RMC Sport