Publicité

On pourrait détecter les signes d’un cancer plusieurs années avant qu’il n'apparaisse selon cette étude

C’est une découverte majeure dans la lutte contre le cancer qu’ont récemment faite des chercheurs de l’université de Cambridge. Dans une récente étude, les scientifiques britanniques ont révélé que des signes de cancer peuvent être détectés plusieurs années avant même qu’un patient ne développe les premiers symptômes. "La latence nécessaire au développement d’un cancer peut durer des années, parfois une décennie ou deux, avant que la maladie ne se manifeste brusquement chez les patients", assure Rebecca Fitzgerald, directrice de l’Institut de cancérologie à Cambridge, lors d’un échange avec The Guardian. Cette nouvelle est d’autant plus importante qu’elle pourrait permettre aux médecins d’adopter une toute nouvelle stratégie face aux patients à risque.

Comme le révèle Rebecca Fitzgerald, les chercheurs pourraient mettre au point de tout nouveaux traitements, moins chers, et qui n’auraient pas pour objectif de guérir, mais de prévenir l’apparition des tumeurs chez les patients. "Nous détectons tardivement de nombreux cancers et devons inventer des médicaments qui deviennent de plus en plus chers. Nous prolongeons souvent la durée de vie de quelques semaines, ce qui coûte des dizaines de milliers d’euros. Nous devons considérer cela sous un angle différent", regrette l’experte. Pour détecter plus tôt les signes d’un cancer chez un patient, l’Institut de cancérologie a choisi une approche qui se concentre sur les échantillons de sang récoltés auprès de milliers de femmes dans le cadre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Journée du syndrome du bébé secoué : "Tom a été secoué plusieurs fois par notre nourrice"
Cycles de sommeil : suffit-il de les calculer sur ChatGPT pour se réveiller en forme ?
Syndrome du bébé secoué : ces signes doivent vous alerter !
Les cas de cancer de la prostate vont exploser dans les années à venir d'après des modélisations scientifiques
Parkinson : un médicament contre le diabète ralentit les symptômes de la maladie, selon une étude