Pourquoi Marseille veut interdire certains bateaux dans son port ?

Photo d'illustration (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)
Photo d'illustration (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

La ville de Marseille entre en guerre contre les bateaux polluants, mettant en avant des enjeux de qualité de l'air.

"Nous suffoquons". Touchée par un épisode de pollution à l'ozone sous l'effet des fortes chaleurs, la ville de Marseille a lancé une pétition pour dire "stop à la pollution maritime". En clair, la municipalité appelle le préfet de région à interdire d'entrée dans le port de Marseille les navires les plus polluants lors des épisodes de pollution. Un texte qui recueille plus de 25 000 signatures.

L'absence de restriction pour les bateaux en cas de pollution pointée du doigt

Dans cette pétition, la ville de Marseille met en perspective les restrictions de trafic routier touchant les habitants, comme l'instauration de Zones à Faibles Émissions, qui "ne peuvent pas être compréhensibles si elles ne s’accompagnent pas de mesures sur les émissions des bateaux".

Sous l'effet de la canicule qui touche toujours le quart Sud-Est, le département des Bouches-du-Rhône enregistre des concentrations élevées en ozone, qui ont conduit la préfecture à activer une "procédure d’alerte de niveau 2", soit une "vigilance renforcée tout public". Conséquence de cet épisode de pollution : impossible pour les véhicules qui ne sont pas équipés de la vignette Crit’Air adéquate de circuler dans le centre-ville de Marseille.

À Marseille, les bateaux polluent plus que les voitures

En plus du dioxyde d’azote, les bateaux émettent du soufre et des particules fines, qui peuvent avoir des conséquences à court et long terme sur la santé. En 2018 selon AtmoSud, les émissions de dioxydes d’azote d’origine maritime ont dépassé pour la première fois celles d'origine routière dans la métropole d’Aix-Marseille.

"Les 57 navires de croisière qui ont fait escale à Marseille en 2017, en tout pendant 3 342 heures, ont émis autant de NOx (oxydes d’azote) que le quart des 340 000 voitures, qui composent toute la flotte automobile de la ville", souligne une étude de l'ONG "Transport & Environement" publiée en 2019.

50 à 60 000 morts par an à cause de la pollution des bateaux

"Dans les grandes villes comme Barcelone ou Marseille ou Hambourg, les navires de croisière, quand ils sont arrimés au port, rejettent de deux à cinq fois plus d'oxyde de soufre que l'intégralité des voitures de la ville durant l'année 2017", poursuivent les auteurs de l'étude. En Europe, la pollution de l’air du transport maritime est responsable de 50 000 à 60 000 morts par an selon différentes études.

Certains vont encore plus loin que la mairie de Marseille et souhaitent l'interdiction des bateaux de croisière dans la cité phocéenne. C'est notamment le cas du collectif Stop Croisières qui pointe la pollution engendrée par les bateaux de croisières, et qui a notamment bloqué temporairement l'entrée du plus gros paquebot du monde dans le port.

Un sujet qui va s'inviter à l'Assemblée puisque les trois parlementaires Nupes de Marseille ont apporté leur soutien aux revendications de Stop Croisières et assurent porter la question dans l'hémicycle.

VIDÉO - Camille Etienne : "Même en France, aujourd’hui, 50 000 personnes meurent chaque année de la pollution de l’air"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles