Pourquoi Kim Kardashian ne va pas divorcer (tout de suite) de Kanye West

·4 min de lecture
BEVERLY HILLS, CALIFORNIA - FEBRUARY 09: Kim Kardashian and Kanye West attend the 2020 Vanity Fair Oscar Party at Wallis Annenberg Center for the Performing Arts on February 09, 2020 in Beverly Hills, California. (Photo by Toni Anne Barson/WireImage)
(Photo by Toni Anne Barson/WireImage)

Depuis son meeting politique durant lequel il a fondu en larmes en évoquant comment il avait "failli tuer (sa) fille", Kanye West semble en pleine crise paranoïaque. Une attitude qui, selon la rumeur, inquiète profondément Kim Kardashian. Vivement critiquée par son mari, cette dernière envisagerait de demander le divorce. Mais une séparation semble toutefois peu probable dans l'état actuel des choses.

Rien ne va plus pour Kanye West, depuis le début de la semaine. Ce n'est pas un secret, le rappeur souffre de troubles bipolaires, mais depuis son hospitalisation en 2016, il semblait avoir repris le contrôle de sa vie. Amoureux de Kim Kardashian, heureux père d'une très grande famille, adulé par ses fans, il se focalisait sur ses enfants et sur sa carrière, ce qui semblait lui convenir à merveille. Mais depuis qu'il a annoncé sa volonté de se lancer dans la course à la présidentielle des Etats-Unis, l'artiste semble s'enfoncer dans une spirale de problèmes.

Un meeting exalté et des tweets polémiques

Tout a commencé le dimanche 19 juillet, alors que Kanye West livrait son tout premier meeting politique. Vêtu d'un gilet pare-balle, il a inventé des paragraphes de la Bible, et tenu un discours incohérent sur l'avortement, avant de fondre en larmes et de déclarer d'une voix hystérique qu'il avait voulu que son épouse, Kim Kardashian, avorte de leur fille North.

24 heures plus tard, le rappeur a pris la parole sur les réseaux sociaux dans une série de tweets paranoïaques, dans lesquels il s'en prend à son épouse, affirmant que cette dernière veut le faire interner et lui reprochant son passé sulfureux. Kris Jenner, la mère de Kim Kardashian, en prend également pour son grade. Comparée à une dictatrice, la momager est qualifiée de responsable de la jeunesse décousue de Kim, et Kanye affirme qu'il ne veut plus qu'elle approche ses enfants.

La détresse de Kim Kardashian

Face aux propos décousus de son mari, Kim Kardashian se retrouve démunie et ne souhaite qu'une chose : pouvoir lui apporter toute l'aide et tout le soutien dont il a besoin. Mais les tabloïds la disent en colère, vexée des critiques concernant son passé, prête à divorcer sur le champ. Une initiative qui paraît fort peu probable. Depuis de nombreuses années, la star de téléréalité a toujours tout fait pour soutenir son époux, y compris lors de ses précédentes crises de bipolarité.

Le quitter alors qu'il est visiblement en pleine détresse paraît donc impossible pour la mère de famille qui a repris ses études pour devenir avocate. D'autant que si elle décidait de se séparer de son époux, elle se prendrait une vague de critiques dans la figure puisqu'elle "l'abandonnerait". Les femmes sont en effet souvent considérées comme responsables de la santé mentale de leurs époux – patriarcat oblige – et Kim K est d'ores et déjà accusée d'être responsable des soucis de son mari, à cause de son passé sulfureux.

Un appel à l'indulgence sur les réseaux sociaux

Face à la situation, et après plusieurs jours de silence, Kim Kardashian a finalement pris la parole sur Instagram pour demander au public de se montrer tolérant envers son mari, qui traverse une période difficile. Dans un texte posé et réfléchi, elle explique : "Tous ceux qui ont cette maladie, ou qui connaissent quelqu’un qui en souffre, savent à quel point il est difficile et douloureux de la comprendre. Je n’ai jamais parlé publiquement d’à quel point cela nous a affectés, parce que je suis très protectrice envers nos enfants et Kanye a le droit au respect de son intimité quand cela touche à sa santé. Mais, aujourd’hui, j’ai le sentiment de devoir parler de la stigmatisation autour de cette maladie mentale."

Elle ne cache pas sa propre impuissance face à la situation, mais appelle les internautes à faire preuve d'empathie : "Je comprends que Kanye soit sujet à des critiques, parce qu’il est une personnalité publique et ses actions peuvent causer pas mal d’opinions. Il est brillant, mais compliqué. C'est un artiste et un homme noir, qui a vécu la mort de sa mère, et qui doit gérer la solitude causée par son trouble de bipolarité." Le tout avant de conclure avec sagesse : "Vivre avec une personne bipolaire ne diminue pas ou n’invalide pas ses rêves et sa créativité."

A LIRE AUSSI

> En plein délire paranoïaque, Kanye West s'en prend à Kim Kardashian et à Kris Jenner

> Les internautes s'inquiètent de la santé mentale de Kanye West après son premier meeting

> Kanye West organise son 1er meeting de campagne, entre larmes et diatribes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles