Les internautes s'inquiètent de la santé mentale de Kanye West après son premier meeting

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
BEVERLY HILLS, CALIFORNIA - FEBRUARY 09: Kanye West attends the 2020 Vanity Fair Oscar Party hosted by Radhika Jones at Wallis Annenberg Center for the Performing Arts on February 09, 2020 in Beverly Hills, California. (Photo by Rich Fury/VF20/Getty Images for Vanity Fair)
(Photo by Rich Fury/VF20/Getty Images for Vanity Fair)

Kanye West l'a annoncé récemment : il compte bien se présenter à l'élection présidentielle américaine de 2020, afin de faire concurrence à Donald Trump. Dimanche 19 juillet, il a délivré un discours décousu, muni d'un gilet pare-balle, complètement exalté. Une attitude qui inquiète les internautes.

Certains avaient cru à une blague, mais Kanye West n'est pas du tout partisan de l'humour au sujet de sa campagne présidentielle. Le rappeur américain, connu pour ses tubes aussi bien que pour son comportement régulièrement étrange, a décidé de se présenter en tant que candidat pour la Maison Blanche. Dimanche 19 juillet, il a organisé son premier meeting, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat était déconcertant.

Gilet pare-balle et propos anti-avortement

À Charleston, en Caroline du Sud, Kanye West est apparu face à son audience vêtu d'un gilet pare-balle sur lequel il était inscrit "sécurité". Il a harangué le public, expliquant notamment : "Ma mère m'a sauvé la vie, car mon père voulait qu'elle avorte. Il n'y aurait pas eu de Kanye West, parce que mon père était trop occupé." Le tout avant de fondre en larmes en affirmant d'une voix suraiguë que lui même avait failli demander la même chose à son épouse, Kim Kardashian : "J'ai failli tuer ma fille !", se lamentait-il.

Outre ce discours anti-avortement, il a aussi faire des déclarations étonnants à l'encontre de la célèbre abolitionniste américaine Harriet Tubman, en disant qu'elle "n'a jamais vraiment libéré les esclaves, elle a juste fait travailler les esclaves pour d'autres Blancs". Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il tient des propos polémiques au sujet de l'esclavage, qu'il avait même qualifié de "choix" en mai 2018, avant de revenir sur ses dires quelques semaines plus tard."

Les internautes, inquiets pour Kanye West

Face à ce discours décousu et exalté, les internautes s'interrogent : est-ce que tout va bien pour le rappeur ? Ce dernier n'est pas étranger aux problèmes de santé mentale, et avait confié dans un épisode de l'émission Netflix My Next Guest souffrir de troubles bipolaires : "Quand vous êtes dans cet état, vous devenez paranoïaque à propos de tout. Tout le monde devient acteur, tout est un complot. Vous avez l’impression que le gouvernement a inséré une puce dans votre tête et que vous êtes sur écoute en permanence. Il y a aussi cette phase où vous pensez que tout le monde veut vous tuer. Vous ne pouvez plus faire confiance à personne." En 2016, il avait même été interné dans un hôpital psychiatrique "pour son propre bien".

Résultat, les twittos ne cachent pas leur inquiétude. Pour eux, l'artiste est une personne instable, dont les discours et les attitudes peuvent représenter un véritable danger, pour lui comme pour les autres.

Ce contenu peut également vous intéresser :

A LIRE AUSSI

> Kanye West organise son 1er meeting de campagne, entre larmes et diatribes

> Le rappeur Kanye West se déclare candidat à la présidence des Etats-Unis

> Kanye West lutte contre ses troubles bipolaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles