Pourquoi Benjamin Mendy ne devrait pas rejouer avec Manchester City malgré un premier verdict favorable

Benjamin MENDY - PA Images / Icon Sport
Benjamin MENDY - PA Images / Icon Sport

La décision a fini par tomber ce vendredi en début d'après-midi. Benjamin Mendy a été déclaré non-coupable de six viols et une agression sexuelle par la justice britannique, mais il sera rejugé pour une septième accusation de viol et de tentative de viol pour lesquelles les jurés ne sont pas parvenus à un verdict. Un nouveau procès l'attend à partir du 26 juin et il pourrait durer de deux à trois semaines. Il n'est donc pas encore au bout de ses ennuis judiciaires.

>> Toutes les infos sur le procès Mendy

La programmation de ce nouveau procès arrange Manchester City. Car le contrat du latéral gauche (28 ans) est actuellement suspendu... et bientôt terminé. Au 1er juillet, Mendy ne sera par ailleurs plus sous contrat avec les Skyblues, qui l'avaient recruté en 2017 à Monaco pour 57,5 millions d'euros. Autrement dit - et sauf énorme retournement de situation - il n’a aucune chance de rejouer avec le deuxième de Premier League d'ici la fin de saison.

"Le Manchester City FC prend acte du verdict rendu aujourd'hui par le Chester Crown Court, dans lequel un jury a déclaré Benjamin Mendy non coupable de sept chefs d'accusation. Le jury est suspendu pour deux chefs d'accusation et le procès est maintenant terminé. Etant donné qu'il existe des questions ouvertes liées à cette affaire, le club n'est pas en mesure de commenter davantage pour le moment", a réagi Manchester City dans un communiqué.

Il n'est plus payé par City

Le dernier match joué par Mendy remonte au 15 août 2021. Il avait été titularisé contre Tottenham par Pep Guardiola, lors de la première journée de Premier League, avant le début d’un long feuilleton judiciaire. Le 26 août 2021, les autorités avaient annoncé le placement en garde à vue et l’inculpation du champion du monde. Dans la foulée, City avait acté sa suspension dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Depuis, le club a toujours cherché à esquiver le sujet. Guardiola, lui, avait été entendu le 14 novembre au tribunal de Chester. Il avait témoigné durant une dizaine de minutes et évoqué la personnalité de l'ex-Monégasque. "Il y avait beaucoup d'attentes sur ses épaules, avait-il expliqué. C'est un très bon garçon, il est généreux… Je contrôle mes joueurs quand nous sommes ensemble à l'entraînement. Dans leur vie privée, je ne sais pas ce qu'ils font. (...) Je ne suis pas son père."

Hasard du calendrier, l'entraîneur espagnol est passé ce vendredi en conférence de presse, quelques dizaines de minutes seulement après l'annonce du verdict. "Le club a publié un communiqué, a-t-il simplement commenté. Je ne suis pas autorisé à dire autre chose. Considérez le communiqué du club comme ma réaction."

Lors de sa prise de parole devant la cour en novembre dernier, Mendy avait expliqué qu'il n'était plus payé par City depuis septembre 2021.

Article original publié sur BFMTV.com