Pourquoi le 11 novembre est-il férié ?

© pixabay.com

La date du 11 novembre est décrétée « fête nationale » le 24 octobre 1922. Quelques jours plus tard, le 11 novembre 1922, les communes de France commémorent pour la première fois l’anniversaire de la capitulation allemande qui, quatre ans plus tôt, mettait fin à la Première Guerre mondiale. Un jour de fait férié, et même chômé en France pour la majorité des salariés d’entreprises et d’administrations. À la 11e heure du 11e jour du 11e mois de cette année 1918, des milliers de clairons sonnent le cessez-le-feu d’un conflit sans précédent, qui totalise 18,6 millions de morts.

Le 11 novembre 1918 à 5 h 15, l’armistice est signé, mettant provisoirement fin à ce que l’on espère alors être la dernière guerre mondiale, la « der des der ». Provisoirement, parce que, dans les faits, cette reconnaissance de la victoire des Alliés par l’Allemagne n’est pas une capitulation, mais un simple cessez-le-feu de 33 jours, plusieurs fois renouvelé et en définitive entériné le 28 juin 1919 par le traité de Versailles. Les prémices de cette fin des conflits 1914-1918 apparaissent dès juillet 1918. Cet été-là, les Allemands comprennent qu’il n’y a plus aucun espoir d’arracher la victoire : fortes de 4 millions d’hommes, les troupes américaines ont déjà débarqué pour prêter main-forte aux Français et aux Anglais.

Le 3 octobre, l’empereur d’Allemagne Guillaume II nomme à la chancellerie un personnage modéré, le prince Max de Bade, apte à négocier au mieux les futures conditions de paix. Pour l’Allemagne, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le jour où la France a signé l'armistice avec l'Allemagne nazie
Pourquoi l'armistice du 11 novembre 1918 a-t-il été signé dans un wagon ?
Ronflements, nuit blanche... Le sommeil vu par nos anciens
Faut-il détruire les anciens bunkers ?
Le nom des pays est-il féminin ou masculin ?