Du poulet cuit dans des médicaments, la nouvelle recette dangereuse de TikTok

Un récent défi vidéo sur les réseaux sociaux encourage les gens à cuisiner du poulet avec des médicaments (Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

La FDA met en garde les jeunes contre cette recette. Sans s'en rendre compte, les jeunes peuvent inhaler une importante quantité de médicaments.

TikTok regorge de défis plus dangereux les uns que les autres. La dernière tendance ? Cuire un poulet avec... des médicaments. Sur les réseaux sociaux, des jeunes préparent un poulet en le cuisinant dans un mélange d'acétaminophène, de dextrométhorphane et de doxylamine - les composants de produits vendus en vente libre contre la toux et le rhume.

Dans un communiqué, la FDA, l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, met évidemment en garde contre ce ridicule défi qui comporte des risques pour la santé : "Même si vous ne mangez pas le poulet, l'inhalation des vapeurs du médicament pendant la cuisson pourrait faire pénétrer des niveaux élevés de drogue dans votre corps. Cela pourrait également endommager vos poumons. En termes simples : quelqu'un pourrait prendre une quantité dangereusement élevée de médicaments contre la toux et le rhume sans même s'en rendre compte.." En effet, faire bouillir un médicament le rend encore plus concentré et peut modifier certaines propriétés.

Un cerveau immature

Ce n'est pas la première fois que le réseau social chinois devient la vitre de défis dangereux. Par le passé, un précédent challenge encourageait les jeunes à prendre de fortes doses de diphenhydramine, un médicament contre les allergies pour essayer de provoquer des hallucinations. À cause de cela, des adolescents s'étaient retrouvés à l'hôpital et d'autres étaient décédés des suites d'un overdose de médicaments.

Pourquoi les jeunes se laissent tenter par ces défis dangereux ? La science apporte un élément de réponse. Selon l'American Academy of Pediatrics, citée par CNN, le cerveau des adolescents n'est pas encore complètement développé et donc plus influencable face à ce genre de contenus. "Le cortex préfontal, qui gère la pensée rationnelle, la résolution de problèmes et les conséquences, ne se développe pleinement qu'au milieu de la vingtaine. C'est pourquoi les adolescents et les jeunes adultes sont souvent impulsifs et plus enclins à agir sans tenir compte des ramifications", a mis en garde l'AAP. Avant de compléter : "Ce sur quoi ils vont se concentrer, c'est qu'un enfant populaire de la classe a fait cela et a obtenu des centaines de likes et de commentaires. Les médias sociaux récompensent les comportements scandaleux".

VIDÉO - 5 choses à savoir sur TikTok