Publicité

Polluants éternels : c'est la plus mauvaise poêle du marché

L'UFC-Que Choisir a recherché la présence de substances chimiques préoccupantes dans une sélection de poêles en téflon. Résultats.

Les huit poêles testées respectent la réglementation en vigueur (Getty Images/Tetra images RF)

Chaque année, exactement 40 jours après Noël, soit le 2 février, petits et grands se régalent de crêpes, à l'occasion de la Chandeleur. Mais, pour que ce moment se fasse en toute sécurité, il est recommandé de choisir des accessoires inoffensifs. Récemment, le centre international de recherche sur le cancer a classé le PFOA (acide perfluorooctanoïque - utilisé dans la fabrication du Teflon) comme cancérogène.

"Les PFAS (dont les PFOA sont une sous-famille, ndlr.) sont persistants, bioaccumulables et très difficiles à éliminer, d’où leur dénomination de « polluants éternels ». Ils s’accumulent ainsi depuis 70 ans dans l’environnement et de facto dans nos organismes, principalement via les aliments et l’eau que nous ingérons, mais également l’air et les poussières que nous inhalons", met en garde l'UFC.

Règlementation respectée mais...

Pour aider les consommateurs à faire le bon choix, l'UFC-Que Choisir est parti en quête de poêles contenant le moins de PFAS parmi une sélection de modèles en téflon de différentes marques (De Buyer, Cristel, Tefal, Beka, Carrefour, E.Leclerc, Ikea, Lidl). Au total, l'UFC a recherché 70 PFAS dans 8 poêles avec des revêtements en téflon ou PTFE (polytétrafluoroéthylène). L'ensemble des prélèvements a été réalisé dans le revêtement à l’état neuf, puis après l’avoir chauffé 10 minutes à haute température.

À LIRE AUSSI >> Le PFOA officiellement classé cancérogène : dans quoi on le retrouve ?

D'après les résultats de ce comparatif, les huit poêles testées respectent la réglementation en vigueur. Toutefois, les niveaux varient en fonction des modèles. Ainsi, la Tefal Ingenio est celle qui en compte le plus (11). "Les références Beka et De Buyer arrivent dernières de notre test car elles contiennent au moins un PFAS suspecté d’être dangereux. Le PFBS (acide perfluorobutanesulfonique) pour la première et le PFHxA (acide perfluorohexanoïque) pour la deuxième", rapporte l'UFC.

Résultats ? La poêle Beka dépasse le seuil des 100 parties pour milliard (ppb). Elle contient également au moins un PFAS dangereux et récolte donc la note de "mauvaise". Même conclusion pour la poêle De Buyer qui contient elle aussi un PFAS dangereux. Dans ce classement, aucune poêle n’a récolté les trois étoiles car des traces de PFAS ont été détectées dans chacune d’elles. La première place est occupée par le modèle Homeside de E.Leclerc car c'est celle qui en contient le moins.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, cuisiner avec ce type de poêle peut être très dangereux pour la santé"