Publicité

"Ils sont en pleine expansion": à Limoges, les sangliers entrent en ville et posent problème aux autorités

Des visites de plus en plus fréquentes. Mardi 27 février, un couple de personnes âgées domicilié à Limoges, dans le département de Haute-Vienne, a été attaqué par plusieurs sangliers qui se sont introduits dans leur jardin. Comme le souligne France Bleu, si le mari a simplement été bousculé et n'a pas été blessé, son épouse a été chargée et mordue au niveau du poignet.

Au total, trois sangliers ont été abattus par des agents de l'Office Français de la biodiversité, mandatés par la préfecture de la Haute-Vienne sous couvert d'un arrêté préfectoral au titre de la sécurité publique, indique encore le média régional.

Un animal qui s'est adapté

À Limoges comme dans d'autres villes de France, il n'est plus rare de trouver des traces du passage de sangliers, et ce, de plus en plus près des centres-villes. "Là, on a des traces de passages de sangliers" assure auprès de BFMTV Pascal, victime d'une intrusion à son domicile limougeaud, qui pointe une zone de son terrain récemment labourée par les mammifères.

Auprès de notre caméra, Natacha Poirier, qui indique également des traces de passage de plusieurs suidés dans un parc de la ville, explique les raisons du rapprochement des sangliers des centre-villes.

"L'animal s’est adapté à la pression de chasse qu'il peut subir et il se réfugie dans des zones où il sait qu’il va trouver de la tranquillité et e la nourriture", assure-t-elle.

Pour Philippe Gousaud, chef du service départemental du Service français de la Biodiversité, il convient donc de poursuivre la régulation de l'espèce afin d'empêcher la prolifération des sangliers.

"C’est une espèce qui est en pleine expansion, qui se doit d’être régulée, mais elle a cette capacité de se mettre en mode survie et d’aller rechercher les espaces de tranquillité", dit-il, toujours à BFMTV.

Rencontres

Ces dernières semaines, les exemples de rencontres avec des sangliers se sont multipliés. Dernier exemple frappant en date, à Montpelleir, lorsque les habitants d'un immeuble de la ville héraultaise se sont retrouvés nez-à-nez avec l'un d'entre eux...sur le palier du quatrième étage.

Parfois, ces animaux font leur également apparition dans la rubrique des faits divers. À Montauroux, dans le département du Var, un homme a porté plainte après qu'un chasseur a tué Pumba, son sanglier de compagnie.

De manière générale, si vous croisez la route d'un sanglier, les autorités conseillent de rester calme. L'animal de charge en effet que s'il se sent menacé.

Article original publié sur BFMTV.com