Covid-19 : seulement 0,015% des Israéliens ont contracté le virus après avoir reçu la deuxième dose du vaccin

Maxime Poul
·2 min de lecture
L'enquête réalisée par la caisse de santé Maccabi révèle une efficacité supérieure à celle communiquée par Pfizer suite aux essais cliniques.

La caisse de santé israélienne Maccabi a annoncé que seulement 0,015% des personnes ont été contaminées par le Covid-19 dans la semaine suivant leur deuxième injection du vaccin Pfizer.

“Ce sont de très bons résultats”. C’est avec ces mots qu’Anat Ekka Zohar, l’analyste à l’origine de la recherche, détaille au Times of Israël les résultats de l’analyse réalisée par la caisse de santé Maccabi. La première enquête mondiale de patients ayant reçu les deux doses du vaccin Pfizer/ BioNTech a révélé que le vaccin est au moins aussi efficace que ce qu’avaient suggérés les essais cliniques.

Maccabi, l’une des deux principales caisses d’assurance maladie israélienne a annoncé que seulement 0,015 % des personnes ont contracté le Covid-19 lors des 7 jours suivant leur deuxième injection du vaccin Pfizer. Sur les 128 600 personnes affiliées à la caisse de santé et qui ont bénéficié de la protection vaccinale complète, seules 20 personnes ont attrapé le coronavirus après avoir été considérées comme immunisées.

Aucune hospitalisation et peu de fièvre

Si l’échantillon de contrôle n’est pas suffisant car il s’agit d’un groupe témoin “imparfait”, l’immunologiste Cyrille Cohen a indiqué au Times of Israël que les calculs indiquent que le vaccin dépasse légèrement l’efficacité de 95% prévue par les essais cliniques réalisés par Pfizer. Il tient tout de même à souligner que les chiffres sont difficilement comparables compte tenu de la différence entre les sujets des essais Pfizer et la population israélienne.

Des propos confirmés par Anat Ekka Zohar : “Ce sont de très bons résultats, et si cela continue ainsi, il se pourrait même que le vaccin soit plus efficace que ce que Pfizer pensait sur la base des essais cliniques”. Elle ajoute qu’il s’agit de données “importantes et d’une grande pertinence”, le pays étant considéré comme le laboratoire mondial de l’efficacité vaccinale. Pour rappel, Israël est le premier pays au monde en termes de vaccination sur sa population.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : le vaccin Pfizer/BioNtech diminuerait la transmission du virus

Parmi les 20 personnes vaccinées ayant contracté la maladie, aucune n’a été hospitalisée ou n’a eu une fièvre supérieure à 38,5 degrés. Selon l’analyste de Maccabi à l’origine de la recherche, cela peut signifier que le vaccin empêche une forme grave de maladie après une contamination, même s’il est impossible de savoir comment ces personnes auraient réagi au virus sans le vaccin.

Ce contenu peut également vous intéresser :