Pelé : pourquoi cette photo a contribué à changer le regard sur les personnes noires, selon lui

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

RACISME - Le nom de Pelé restera dans la légende pour ses aptitudes sur le terrain, mais probablement pas que. Selon le triple champion décédé ce 29 décembre, il a également contribué à changer le regard porté sur les personnes noires dans le monde.

Petit retour en arrière en 1958. Pelé a 17 ans et vient tout juste de remporter la Coupe du monde de football en Suède. Le roi de Suède descend sur le terrain et salue les champions. Un événement qui va marquer l’histoire puisque « pour la première fois de l’histoire, il a été pris en photo serrant la main d’un homme noir », assurait Pelé, bien des années après en janvier 2012, dans un entretien au Monde. « Cette photo a fait le tour du monde », a-t-il ajouté.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Bonne fête nationale à tous mes amis suédois ! Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi mais j’y étais en 1958 pour un tournoi de football ! », tweetait-il avec dérision en janvier 2018 en partageant le fameux cliché.

Ce moment a, selon lui, contribué à changer la vision du monde sur les personnes noires. Le fait d’avoir été fait « Sir » du Royaume-Uni par la reine Elizabeth a également été un moment fort en ce sens. « Là encore, c’était un énorme symbole », notait-il.

Autre événement marquant : son arrivée en 1975 au Cosmos de New York. « Henry Kissinger, l’ancien secrétaire d’État américain, est venu me voir pour me dire : “Il faut que tu viennes aux États-Unis pour développer le football” Et, aux États-Unis, il y avait du racisme. », Expliquait encore Pelé au Monde. « Je pense que ma présence au Cosmos de New York a dû contribuer à changer les choses », a-t-il confié.

« Le racisme ça n’existe pas au Brésil »

Pelé a également fait bouger les choses dans son pays en devenant le premier Ministre noir en fonction. Il a en effet été à la tête du ministère des Sports de 1995 à 1998. Toutefois, lorsque le journaliste du Monde évoquait avec lui le racisme dans le foot et dans son pays, le « roi » a totalement réfuté son existence.
Le racisme ? « Ça n’existe pas au Brésil. Il est absurde aussi de dire qu’il y a du racisme dans le foot. Combien y a-t-il de matches joués dans le monde chaque semaine ? C’est énorme, le foot est multicouleur : Jaunes, Noirs, Blancs… », assurait-il alors.

Même s’il avait lui-même été insulté sur le terrain, il ne s’en est visiblement pas formalisé : C’est arrivé « de nombreuses fois », accordait-il. Mais « je me vengeais en marquant deux buts de plus à chaque insulte. Les joueurs s’excusaient après coup. Moi aussi j’ai insulté des joueurs, mais ça n’avait rien de raciste. Avec la médiatisation et Internet, on en parle beaucoup plus ».

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi