Pékin Express : duos de choc - "Reine de l'insulte et de l'irrespect", "Dire qu'elle voulait améliorer son image..." : le langage de Valérie Trierweiler choque les internautes

L'ex-Première dame a marqué la demi-finale de cette nouvelle saison de
L'ex-Première dame a marqué la demi-finale de cette nouvelle saison de "Pékin Express" avec un langage pour le moins... fleuri. (Capture d'écran M6)

Ce mercredi 3 août, sur M6, les trois derniers binômes de "Pékin Express : duos de choc" s'affrontent dans une dernière ligne droite décisive en vue de la grande finale. Dans ce nouvel épisode inédit présenté par Stéphane Rotenberg, Rachel Legrain-Trapani et son compagnon Valentin Léonard, Inès Reg et sa soeur Anaïs et Valérie Trierweiler et sa meilleure amie Karine entament trois courses, toutes plus éprouvantes les unes que les autres. La tension et la pression montent et certains candidats n'hésitent pas à ruser pour gagner du temps. À l'image de Valentin, le compagnon de l'ancienne Miss France, qui a induit en erreur le binôme composé de Valérie Trierweiler et de son amie. De quoi déclencher les foudres de l'ex Première dame et de Karine qui ont marqué la soirée avec leur langage... fleuri.

"Un épisode, une insulte". La ligne d'arrivée s'approche de plus en plus pour les binômes restants de cette nouvelle saison de "Pékin Express : duos de choc". Après le départ de Xavier Domergue et Yoann Riou la semaine dernière, dans le nouvel épisode inédit diffusé ce mercredi soir sur M6, Stéphane Rotenberg a très vite détaillé les contours de la demi-finale du célèbre jeu d'aventures. Les trois derniers binômes, composés de Rachel Legrain-Trapani et son compagnon Valentin Léonard, Inès Reg et sa soeur Anaïs et Valérie Trierweiler et sa meilleure amie Karine vont devoir de nouveau sillonner les routes du Sri Lanka à l'occasion de trois courses en surface, en sous-sol et même sous les eaux ! Afin de se qualifier pour la grande finale, les candidats vont devoir redoubler d'efforts pour ne surtout pas terminer derniers lors de chaque course, une situation synonyme d'enveloppe noire, donc d'élimination potentielle. De son côté, le binôme qui parvient à terminer une course en tête se verra attribuer une amulette et 3000 euros pour son association.

VIDEO - Découvrez la Minute de Stéphane Rotenberg

"Je crois que même François Hollande ne l'a jamais entendue parler comme ça"

Ce sont donc trois courses particulièrement compliquées qui sont réservées aux derniers binômes en lice. Épreuve de rafting dans les rivières de Kitulgala, chasse au trésor dans la forêt, parcours sur les terres, dans la mer et sur la plage... naturellement, la tension monte d'un cran et, comme souvent dans cette émission, tous les coups sont permis ! La semaine dernière, lors d'une épreuve, Inès Reg et sa soeur Anaïs ont pénalisé le binôme Valérie Trierweiler / Karine en leur attribuant le drapeau rouge. L'ex-Première dame avait alors eu une réaction qui a déclenché une polémique en lançant "elles nous attendaient les s*lopes" à ses rivales. Les différentes épreuves de ce soir ne risquent pas de changer l'image de l'ancienne compagne de François Hollande. Dès les premières minutes de l'émission diffusée ce soir, Valérie Trierweiler, très combative, s'est montrée assez virulente envers ses concurrents et a enchaîné les remarques : "On a le droit de les empêcher ?" a-t-elle lancé en voyant un binôme monter dans un véhicule dès le début de l'épreuve. Plus tard, alors qu'elle était à la recherche d'un drapeau, l'ancienne Première dame tombe nez-à-nez avec le binôme composé de Rachel Legrain-Trapani et son compagnon Valentin Léonard. Ce dernier a volontairement induit en erreur le binôme concurrent en lui indiquant une mauvaise direction. "Le salaud !" s'est esclaffée Valérie Trierweiler, alors qu'elle venait de se rendre compte la supercherie en compagnie de sa meilleure amie. Peu après, alors que son binôme a réussi à prendre une courte avance sur Rachel et Valentin, l'ex-Première dame, revancharde, s'est réjouie en lançant un "on va les niquer !". Ce langage et cette attitude de la journaliste et ex-compagne de François Hollande ont choqué de nombreux twittos.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles