Pays-Bas : retour au calme après des émeutes contre le couvre-feu

Source AFP
·1 min de lecture
Des policiers patrouillent à Rotterdam, mardi 26 janvier, afin de prévenir d'éventuelles émeutes contre le couvre-feu (Illustration.)
Des policiers patrouillent à Rotterdam, mardi 26 janvier, afin de prévenir d'éventuelles émeutes contre le couvre-feu (Illustration.)

Une forte présence policière dans différentes villes des Pays-Bas semblait mardi 26 au soir avoir empêché de nouveaux troubles, après trois nuits de violentes émeutes qui ont secoué le pays depuis l'instauration d'un couvre-feu samedi. De nombreux policiers avaient été déployés notamment à Amsterdam, Rotterdam et La Haye, craignant la présence d'autres émeutiers venus défier le couvre-feu, imposé pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Un « grand groupe de jeunes hommes » s'est brièvement rassemblé dans un quartier de la capitale néerlandaise, allumant des feux d'artifice, a indiqué la police. Le groupe a toutefois été rapidement dispersé, selon les médias néerlandais. À Rotterdam, au moins 33 personnes ont été arrêtées pour notamment vandalisme et violation du couvre-feu, a fait savoir la police de la ville portuaire sur Twitter, qui n'a toutefois constaté aucun trouble majeur.

À LIRE AUSSIReconfiner ou pas : pour Emmanuel Macron, il est urgent d'attendre !

Plus de 400 personnes en détention

Plusieurs villes avaient accordé des pouvoirs supplémentaires aux forces de l'ordre après un nouvel appel sur les réseaux sociaux à manifester mardi soir contre le couvre-feu, le premier aux Pays-Bas depuis la Seconde Guerre mondiale, alors que le gouvernement a prévenu qu'il ne ferait pas marche arrière sur cette mesure. La police néerlandaise avait annoncé plus tôt mardi avoir procédé à au moins 184 arrestations au cours de la nuit, portant à plus de 400 le nombre d [...] Lire la suite