Les Pays-Bas officiellement en pénurie d’eau

Algemeen Dagblad

“Les Pays-Bas s’assèchent”, titre l’Algemeen Dagblad, accompagnant sa une d’une photo d’enfants en train de jouer dans le lit à sec de la rivière Waal. En arrière-plan, des maisons-bateaux dans une situation inhabituelle. En raison de la sécheresse, nombre d’entre elles touchent le fond. C’est notamment le cas dans l’Ooijpolder, dans la région de Nimègue, près de la frontière allemande, où s’est rendu le journal.

Sur place, il décrit la gravité de la situation :

“La maison-bateau d’Henriëtte van der Stappen se trouve à moitié dans le sable. À l’arrière subsiste encore une flaque d’eau pitoyable. Et ses voisins ont encore moins de chance qu’elle. Leurs bateaux donnent l’impression d’être amarrés au beau milieu d’une prairie. Ils sont à sec depuis tellement longtemps que des mauvaises herbes ont eu le temps de pousser sur le sol de la crique le long du Waal, dont, par endroits, le niveau a diminué d’un bon demi-mètre.”

Pour montrer à la reporter de l’Algemeen Dagblad à quel point sa péniche penche, Henriëtte van der Stappen dépose un œuf sur le sol, qui roule immédiatement à tribord. Selon le quotidien d’Amsterdam, Henriëtte van der Stappen vit ici depuis 1987, mais son bateau n’avait jamais été à sec avant 2018. Et depuis, en quatre ans à peine, elle a déjà vécu trois épisodes de sécheresse similaires.

“Est-ce ce que l’avenir nous réserve ? Les habitants des bateaux sont très inquiets”, conclut le journal.

Cette sécheresse, due notamment à un niveau particulièrement bas du Rhin et de ses affluents néerlandais, ainsi qu’à un important déficit de précipitations, commence à se faire fortement sentir un peu partout dans le pays. Mercredi 3 août, annonçant une pénurie d’eau, les autorités ont appelé les Néerlandais à se montrer très économes avec l’eau du robinet. Mais selon l’Algemeen Dagblad, cela ne devrait pas suffire à aider les premières victimes directes de cette sécheresse : la nature, le transport fluvial et les agriculteurs, contraints de moins arroser leurs cultures.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles