Publicité

Pays-Bas: le DG de l'Ajax écarté pour délit d'initié, moins d'un mois après son arrivée

Nommé le 2 août, entré en fonction le 15 mars, débarqué le 2 avril. Dans un communiqué, l'Ajax Amsterdam a annoncé la suspension de son directeur général Alex Kroes. La décision a été prise par le conseil de surveillance du club, qui a identifié de "fortes indications" concernant un délit d'initié de la part du dirigeant de 49 ans.

Il est reproché à Alex Kroes d'avoir acheté plus de 17.000 actions de l'Ajax, seulement une semaine avant l'annonce de sa nomination. "Le conseil de surveillance a demandé un avis juridique externe, qui indique que M. Kroes s'est probablement livré à un délit d'initié", explique le communiqué du club.

En droit français, le délit d'initié consiste à utiliser une information privilégiée en toute connaissance de cause pour effectuer des opérations sur un instrument financier concerné par cette information privilégiée. L'infraction est passible d'une peine de cinq ans de prison et de 100 millions d'euros d'amende. Aux Pays-Bas, une peine de prison est également possible.

"Pas tenable"

"Une telle violation de la loi ne peut être tolérée par une société cotée en bourse, surtout lorsqu'il s'agit du PDG. Après mûre réflexion, le conseil de surveillance a donc conclu que la position d'Alex en tant qu'administrateur d'Ajax n'était pas tenable", a commenté Michael van Praag, président du conseil de surveillance.

L'Ajax précise avoir "l'intention de mettre fin à la collaboration de manière permanente". En attendant, les responsabilités d'Alex Kroes seront exercées par le conseil d'administration.

Avant d'arriver à l'Ajax, où il a pris la succession de l'ancien gardien emblématique Edwin van der Sar, Alex Kroes exerçait des responsabilités au sein de l'AZ Alkmaar. "Je vais désormais me rendre à l'Autorité des marchés financiers pour exposer mon problème et obtenir un avis indépendant, a réagi le dirigeant déchu. Tout cela crée des turbulences pour l'Ajax et je le regrette sincèrement. Désormais, j'observerai de loin, avec la douleur au coeur, ce qui se passe à l'Ajax."

Article original publié sur RMC Sport