Publicité

Ces patients qui ont survécu miraculeusement à des cancers incurables peuvent aider la science

Les cancers les plus agressifs, dont les chances d'en guérir sont les plus minces, et face auxquels il n'existe que très peu de traitements efficaces, sont les suivants : le glioblastome, une tumeur au cerveau, le cancer du pancréas, une maladie silencieuse souvent détectée tardivement, et le cancer du poumon à petites cellules, dont le taux de survie est d'environ 6 %. Mais quelques milliers de personnes dans le monde parviennent, contre toute attente, à vaincre leur pathologie, alors même que leur cas semblait désespéré. Ce sont ces rares patients qui vont faire l'objet d'une prochaine étude lancée par une start-up, Cure 51.

L'idée de cette société basée à Paris, qui rassemble des centres d'oncologies mondialement reconnus en France, en Allemagne ou en Italie, sera de tenter de répliquer à grande échelle les mécanismes qui leur ont permis de déjouer tous les pronostics. Pour cela, ils vont d'abord constituer une grande base de données de patients miraculés aux quatre coins du monde, ayant survécu plus de 3 ou 5 ans aux cancers les plus foudroyants. Environ 1 300 survivants "exceptionnels" ont été identifiés pour le moment, a annoncé Nicolas Wolikow, l'un des entrepreneurs à l'origine du projet, à l'AFP. L'entreprise a annoncé mercredi 20 mars la levée de 15 millions d'euros de fonds.

Les chercheurs vont prendre en compte les données médicales et les données annexes. Les patients volontaires devront en effet répondre à des questions sur leur mode de vie, leur sommeil, leur alimentation, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Recrudescence de la tuberculose selon une étude de Santé publique France
La solitude peut être pire pour la santé que le tabagisme ou l'alcoolisme !
Des polluants éternels trouvés dans les emballages alimentaires
Épidémie de Mycoplasma pneumoniae : ce que l'on sait sur la bactérie qui circule en France
Bière, vin… Les boissons sans alcool sont-elles bonnes pour la santé ?