Pass culture, spécialité sport: les nouveautés de la rentrée scolaire

·4 min de lecture
Une salle de classe  (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD © 2019 AFP
Une salle de classe (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

Si cette rentrée scolaire est à nouveau marquée par un contexte sanitaire particulier, plusieurs nouveautés hors Covid sont à noter pour cette année 2021-2022. Avec des innovations de la maternelle à la terminale dans les quelque 60.000 établissements scolaires.

> Dans le premier degré

Pour les 6,5 millions d'élèves du premier degré, plusieurs nouveautés entrent en vigueur. D'abord, le programme de maternelle a été révisé. Dans le détail, il "réaffirme la spécificité pédagogique de l'enseignement au cycle des apprentissages premiers et précise les objectifs visés, les contenus et attendus d’acquisition, notamment dans les domaines du langage et des apprentissages mathématiques", selon le ministère de l'Éducation nationale.

Quant au dédoublement des classes en REP/REP+, la moitié des grandes sections est concernée cette année. Avec un objectif de 100% en 2022.

Autre nouveauté pour les enfants de 6 à 17 ans: le pass'sport. Cette allocation de 50 euros par enfant a pour objectif de financer tout ou partie de son inscription dans une association sportive. Elle s'adresse aux familles qui bénéficient de l'allocation de rentrée scolaire, de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé ou de l'allocation aux adultes handicapés (entre 16 et 18 ans).

> Au collège

Au collège, le pass culture est ouvert à tous les élèves de la 4e à la terminale dans les académies pilotes de Rennes et Versailles avant une généralisation à toutes les académies en 2022. Soit 25 euros par an à partir de la 4e, puis 50 euros par an pendant les années de lycée.

Dans un cadre expérimental, les élèves de 6e pourront par ailleurs bénéficier d'un enseignement facultatif de français et culture antique (FCA).

Les Cordées de la réussite seront également déployées dans tous les collèges relevant de l'éducation prioritaire "et s'étendront plus largement aux territoires ruraux", précise le ministère.

Le programme de prévention de lutte contre le harcèlement à l'école est par ailleurs généralisé. Après une phase d'expérimentation de deux ans, ce programme - baptisé Phare - est ainsi mis en place dans toutes les académies et dans tous les établissements scolaires. Il prévoit notamment de former les équipes pédagogiques mais aussi des élèves ambassadeurs collégiens, de mettre en place des ateliers de sensibilisation pour les familles ou encore d'y consacrer une dizaine d'heures du CP à la 3e.

Des contrats locaux d'accompagnement dans les écoles, les collèges et les lycées défavorisés sont également expérimentés dans trois académies (Aix-Marseille, Lille et Nantes) avant un éventuel élargissement ou une généralisation à la rentrée 2022.

> Au lycée

Dans la voie professionnelle, plusieurs nouveautés sont aussi à noter. Cinq nouvelles familles de métiers sont proposées en seconde, dont réalisation d'ensembles mécaniques et industriels, transitions numérique et énergétique, maintenance des matériels et des véhicules, pilotage et maintenance d'installations automatisées et agencement, menuiserie et ameublement.

À partir de la terminale, les établissements auront davantage de liberté pour remplacer la co-intervention (qui donne une dimension concrète aux apprentissages) par un autre module. Elle pourra ainsi concerner un enseignement professionnel avec le français ou les mathématiques-sciences. De plus, l'horaire dédié à l'accompagnement pour le projet post baccalauréat de l’élève est par ailleurs renforcé.

Les élèves de terminale professionnelle pourront également suivre un module de préparation à la poursuite d'études (notamment vers un BTS) ainsi qu'un module de préparation à l'insertion professionnelle. Autre nouveauté dans la filière professionnelle: un atelier de philosophie est proposé. "Il invite les élèves à prendre de la distance par rapport à leurs opinions, à clarifier des notions fondamentales et à construire une pensée éclairée dans l'échange et l'interaction avec autrui", indique le ministère.

Dans la filière générale, à partir de la première et dans certaines académies, l'enseignement de spécialité "éducation physique, pratiques et cultures sportives" sera proposé. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, avait annoncé la création de cet enseignement en fin d'année dernière. "En plus des enseignements en éducation physique et sportive, il intégrera d'autres champs disciplinaires (sciences, humanités...) en associant des apports pratiques et des contenus théoriques", précise le ministère. À la rentrée 2022, ces mêmes établissements ouvriront la spécialité aux élèves de terminale et de nouveaux établissements pourront la proposer à ceux de 1ère.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles