Une partie de l'ouest de l'Europe continue de s'embraser

Les pompiers sont toujours mobilisés en France, en Espagne, au Portugal et en Italie pour tenter de maîtriser les incendies qui ravagent des dizaines de milliers d'hectares.

Quatre jours après le début des incendies, les pompiers de Gironde continuaient de mener un combat "titanesque", "pin par pin", pour fixer deux incendies indomptables qui ont ravagé plus de 10 000 hectares de forêts et poussé plus de 14 000 personnes à évacuer, dans un contexte de canicule généralisée prévue tout le week-end en France.

Sur les communes de Landiras et Guillos, au sud-est du département, la situation est toujours "critique" en soirée, avec "plus de 7 000 hectares" partis en fumée, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Plages noircies

Au total, 1200 sapeurs pompiers sont mobilisés samedi sur l'ensemble des fronts.

Depuis mardi, "4 sapeur-pompiers ont été légèrement blessés, un camion s'est renversé et 1 autre a brûlé", selon un dernier bilan.

Par ailleurs, des retombées des fumées de l'incendie de La Teste noircissaient les plages de l'étang de Cazaux et de Sanguinet, photographiées et publiées par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux.

Jeudi, la vigilance "feux de forêt" était montée d'un cran en Gironde passant en rouge (échelle 4/5), comme dans le département voisin des Landes depuis vendredi matin.

Ces feux, qui n'ont pas fait de victime, se sont déclenchés au début de l'épisode de canicule qui touche la France depuis lundi, principalement dans l'ouest et le sud, où les maximales resteront très élevées jusqu'en début de semaine prochaine, avec des valeurs entre 35°C et 40°C, selon Météo-France.

La Gironde est placée en vigilance orange "canicule" par Météo-France, comme 37 autres départements.

Les soldats du feu étaient également déployés ailleurs en France pour lutter contre les incendies comme dans les Bouches-du-Rhône où 400 d'entre eux restaient mobilisés cette nuit dans le massif de la Montagnette, au sud d'Avignon, suite à l'incendie désormais fixé, qui a parcouru presque 1.500 hectares.

En Loire-Atlantique, 60 sapeurs-pompiers et une quinzaine d'engins étaient mobilisés sur 3 feux de végétation, totalisant 18 hectares de surfaces brûlées, a fait savoir le Sdis. Et en Bretagne, près de Rennes, un incendie a détruit vendredi 20 à 25 hectares de végétation.

Portugal

C'est d'ailleurs aujourd'hui que le gouvernement portugais devrait décider de prolonger ou non l'état d'alerte incendie, en place depuis déjà une semaine. Le pays connaissait une relative accalmie ce samedi avec un seul incendie important encore actif, dans le nord.

En seulement quelques jours, selon un bilan de la protection civile, les feux ont fait deux morts et une soixantaine de blessés. Au total, près de 15000 hectares de forêt ont été ravagés depuis le début de la canicule.

Espagne

Des dizaines de milliers d'hectares également brûlés en Espagne. Comme à Salamanca, où environ 40 km2 ont été ravagés.

Les pompiers tentaient encore ce samedi de maîtriser plusieurs incendies, du nord au sud du pays... Un travail rendu difficile en raison des fortes températures... Selon le ministère espagnol de la santé, 238 décès liés à la chaleur ont été enregistrés depuis le 10 juillet.

Italie

L'Italie n'est pas épargnée par les flammes, notamment dans la région de Venise. Dans la station balnéaire de Bibione, la forêt de pins en feu se trouve près d'une plage très prisée des touristes.

Randonneurs et vacanciers ont dû se jeter à l'eau pour fuir les flammes. Huit personnes ont pu être sauvées par les pompiers italiens.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles