Quelle est la part du gaz russe en France ?

Pixabay

Comme on le sait, depuis le 24 février 2022, l'Ukraine est au cœur d'un conflit déclenché par Vladimir Poutine, le dirigeant russe. Cette guerre a provoqué en parallèle un bouleversement géopolitique et économique majeur au niveau, notamment, du marché des énergies. La Russie était en effet jusqu'alors le premier producteur et exportateur de gaz naturel. Pour ce qui est du pétrole, elle en est le troisième producteur et le deuxième exportateur mondial. C'est dire les enjeux sur le plan énergétique international. La Russie représente de fait une part importante des importations de gaz en Europe et en France particulièrement. Elle a coupé le robinet de gaz français, depuis le 15 juin selon le gestionnaire du réseau français de transport de gaz GRTgaz.

La grande majorité du gaz russe importé en France arrivait jusqu'alors via un gazoduc, point d'interconnexion avec l'Allemagne, ou par navires méthaniers sous forme liquide. Pour s'approvisionner en gaz naturel et couvrir les besoins des entreprises et des ménages français (près de onze millions de ménages sont encore chauffés au gaz), la France misait déjà sur la diversification des importations. Ainsi, la Norvège est le principal fournisseur de gaz naturel de la France avec 36 % des importations (en 2019, et cette valeur est en augmentation). La Russie quant à elle, avant la fermeture effective du robinet de gaz par Vladimir Poutine, représentait près de 20 % de ses importations. Le reste des importations françaises étaient ensuite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quel est le prix d'une éolienne ?
WhatsApp : attention arnaque aux faux billets d'avion Air France
Coupe du monde de football : pourquoi les temps additionnels sont-ils si longs ?
Qu'est-ce-que le Buy Nothing Day ?
Est-ce rentable d'installer des panneaux solaires ?