Paris interpelle Bruxelles sur son soutien à une association islamiste

Thomas Hubert/SIPA

La secrétaire d'Etat française chargée de l'Europe a dénoncé lundi le soutien renouvelé de la Commission européenne à une association considérée comme proche des Frères musulmans qui "ne correspond pas" selon elle aux "valeurs de laïcité" de la France.

La secrétaire d'Etat française chargée de l'Europe a dénoncé lundi le soutien renouvelé de la Commission européenne à une association considérée comme proche des Frères musulmans qui "ne correspond pas" selon elle aux "valeurs de laïcité" de la France. "Il n'y a aucune ambiguïté. Cette association ne correspond pas à nos valeurs de laïcité. Elle ne porte pas nos objectifs d'inclusion et d'émancipation, pas du tout. Elle est à rebours de ça", a déclaré Laurence Boone sur la chaîne publique France 2.

En novembre dernier, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté d'alors, Marlène Schiappa, s'était déjà étonnée des liens entre la commissaire européenne à l’Égalité Helena Dalli et le Femyso, une confédération européenne d'associations de jeunes musulmans, qu'elle avait qualifiée de "faux nez de l'islamisme".

En août, le dossier est revenu sur le devant de la scène quand le Femyso a fait partie d'associations apparaissant dans une vidéo publiée par la Commission européenne pour célébrer la jeunesse du continent. "Mon prédécesseur Clément Beaune avait écrit avec Marlène Schiappa à la Commission européenne. Visiblement, cela n'a pas suffit. Nous réécrivons avec Gérald Darmanin", ministre de l'Intérieur, a-t-elle ajouté. "Je suis en train de contacter mes homologues dans tous les pays européens pour faire pression sur la commission". Interrogée sur le fait que la présence du Femyso dans cette vidéo était une "bourde", Mme Boone a répondu : "c'est une chose qui ne devrait pas être là".


Retrouvez cet article sur Paris Match