Des parents donnent naissance à des jumeaux issus d'embryons congelés en… 1992

Portrait showing parents' hands and babies' feet. (Avril Morgan via Getty Images)

C’est une première mondiale. En 1992, un couple anonyme a choisi de congeler une partie de ses embryons aux États-Unis après avoir eu recours à une FIV. Trente ans plus tard, une femme a donné naissance à des jumeaux à partir de ce don.

Incroyable mais vrai. Selon une information relayée par CNN, une femme prénommée Rachel a donné naissance le 31 octobre dernier à des jumeaux dont les embryons étaient congelés depuis… 30 ans.

Cette histoire incroyable a débuté en avril 1992 lorsqu’un couple anonyme a eu recours à une fécondation in vitro (FIV) aux États-Unis et a décidé de congeler une partie des embryons afin d’aider d’autres couples dans le besoin ou bien de contribuer à la recherche médicale. Conservés dans de l’azote liquide à -200 degrés, ils ont finalement été donnés en 2007 au National Embryo Donation Center de Knoxville avant d’atterrir, pour trois d’entre eux, dans l’utérus de Rachel. L’un d’eux n’a pas survécu.

"J’avais 5 ans lorsque Dieu a donné la vie à Lydia et Timothy et il a préservé cette vie depuis", a déclaré Philip Ridgeway, l’heureux père des jumeaux, qualifiant cette aventure "d’époustouflante".

Des enfants en parfaite santé

Déjà parent de quatre enfants naturellement, le couple avait une nouvelle fois envie d’agrandir la famille. "Nous avons toujours pensé que nous aurions autant d'enfants que Dieu veut nous en donner, et quand nous avons entendu parler de l'adoption d'embryons, nous avons pensé que c'était quelque chose que nous aimerions faire", a-t-il ajouté précisant qu’ils ne cherchaient pas à obtenir les embryons les plus vieux au monde mais ceux qui "avaient attendu le plus longtemps".

Selon les informations divulguées, les deux enfants seraient en parfaite santé. Leur père a fait part de son bonheur, se laissant aller à une petite touche d’humour : "Dans un sens, ce sont nos enfants les plus âgés, même s'ils sont nos plus petits".

Comme le rappelle l’Assurance maladie, un couple ou une femme seule qui ont achevé leur projet parental et ne souhaitent plus recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) peuvent faire don des embryons congelés "non utilisés". Les embryons destinés à l’accueil sont conçus par des personnes en bonne santé, âgées de moins de 38 ans pour la femme (et de moins de 45 ans pour l’homme) et ne portent aucun risque identifiable de maladie transmissible.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Les écarts au cours d’une grossesse peuvent être dramatiques. Attention, les médicaments à base de plantes sont tout aussi toxiques que les autres"