Panique à Google : 12.000 postes supprimés

© Shannon Stapleton

"Au cours des deux dernières années, nous avons connu des périodes de croissance spectaculaires", a indiqué Sundar Pichai, patron d'Alphabet dans un courriel adressé aux employés du groupe.

"Pour accompagner et alimenter cette croissance, nous avons embauché dans un contexte économique différent de celui que nous connaissons aujourd'hui", a-t-il ajouté, précisant que la conjoncture contraignait l'entreprise à réduire ses effectifs.

À lire aussi Twitter, Amazon, Meta... Sale temps pour la tech

Alphabet comptait près de 187.000 employés dans le monde fin septembre 2022.

Les suppressions de postes se feront "dans l'ensemble des départements, des fonctions, des niveaux de responsabilité et des régions", a affirmé M. Pichai sans donner davantage de précisions.

Le dirigeant a également insisté sur la priorité accordée par Google au domaine de l'intelligence artificielle, vu par de nombreux spécialistes comme le prochain grand champ de bataille des géants de la tech.

Le succès fulgurant du robot conversationnel ChatGPT d'OpenAI, une start-up financée par Microsoft, pourrait ainsi faire de l'ombre au célèbre moteur de recherche de Google.

Plusieurs médias américains ont en effet affirmé que le groupe informatique envisageait d'intégrer ChatGPT à son propre moteur de recherche, Bing.

- Wall Street satisfaite -

Les salariés américains concernés par le plan social d'Alphabet ont déjà été notifiés.

Dans les autres pays, la procédure va prendre davantage de temps en f...


Lire la suite sur ParisMatch