<p>Dans les archives de Match</p> - En 1994, les conseils d'une divorcée millionnaire nommée Ivana Trump

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yann Gamblin / Paris Match
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Par deux fois Match a rencontré Ivana Trump au lendemain de son divorce du magnat de l’immobilier. La millionnaire distribuait alors conseils sur l’amour et l’argent... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.

En mai 1989, la chaîne ABC mettait un terme à neuf saisons de romances et de trahisons dans «Dynastie». Six mois plus tard, la presse américaine s’en amusait : qu'importe les Carrington, il nous reste les Trump ! Et le «soap opera» commençait en fanfare, avec la rencontre inopinée entre Ivana , l'épouse de Donald Trump depuis 1977 et Marla Maples, la jeune maîtresse du magnat de l'immobilier, au beau milieu des vacances de Noël sur les pistes d’Aspen. En février, c’est la légitime qui perdait, mise à la porte de la Trump Tower par «le Donald» comme elle l’appelait. Suivront deux années d’un divorce homérique et très public, mais Ivana en avait vu d’autres, elle l’ancienne skieuse de fond ayant fui le communisme de sa Tchécoslovaquie natale. L’ex-mannequin en sortira richissime, avec quelque 14 millions de dollars (soit 30 millions de nos jours), une pension annuelle faramineuse, un retour dans la tour de son ex, et la garde conjointe de la luxueuse villa de Mar-a-Lago, en Floride. Car la fortune de Trump était aussi la sienne , expliquait-elle à notre magazine : «Il est devenu riche avec moi et grâce à moi. Nous avons fait sa fortune ensemble».

Par deux fois Match avait rencontré Ivana Trump au lendemain de son divorce, en février 1993 et mai 1994. La «golden girl» se lançait alors dans la mode, les bijoux mais aussi l’écriture de romans et de ses mémoires. Des livres dans lesquels la plus riche divorcée du monde distillait ses conseils sur l’amour et l’argent… «Aujourd'hui, je suis très heureuse. Je n'ai pas besoin d'un homme pour avoir de l'argent, j'en ai. J'ai une ligne de vêtements, de produits de beauté et de bijoux fantaisie. Je n'ai pas besoin d'un homme pour créer une famille. J'ai trois enfants(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles