Overdose (Prime Video) : cette scène de torture insoutenable racontée par Sofia Essaïdi et Nicolas Cazalé (VIDEO)

Télé 7 Jours

Pour son dernier passage derrière la caméra, Olivier Marchal a choisi d’adapter Mortels trafics, un livre auréolé du Prix du Quai des Orfèvres. En transposant ce roman à l’écran, l’acteur, réalisateur et ancien flic a gardé la violence qui caractérisait l’œuvre de Pierre Pouchairet. "Le film est très violent mais le bouquin l’est aussi. J’ai gardé ça car j’ai trouvé que c’était bien de dépeindre la sauvagerie de ces mecs que les jeunes peuvent idéaliser", nous a-t-il expliqué.

Cette violence est notamment visible (attention spoilers, ne lisez pas ce qui va suivre si vous n’avez pas vu le film) dans deux scènes difficiles de torture. L’une d’entre elles met en scène le personnage de Reynal (Nicolas Cazalé) qui est violenté dans une cave par Eduardo Gracia (Alberto Ammann), le malfrat qui lui fait payer sa trahison. Alors qu’il était chargé d’abattre une mère et son fils chez qui les trafiquants ont trouvé refuge lorsque le convoi du go fast a rencontré un problème de taille, Reynal a fait croire qu’il avait accompli sa mission alors que ce n’était pas le cas. C’est en voyant à la télévision les images de l’arrivée de cette mère et de son fils au commissariat de Toulouse qu’Eduardo a compris que son homme de main n’était autre qu’un infiltré.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi