Un ours en peluche à l'effigie d'Angela Merkel s'arrache en Allemagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La société Teddy-Fabrik Hermann a créé un ourson à l'effigie d'Angela Merkel en édition limitée.  - Reuters
La société Teddy-Fabrik Hermann a créé un ourson à l'effigie d'Angela Merkel en édition limitée. - Reuters

Mêmes vêtements, même positionnement des mains, mêmes bijoux et coiffure... Alors que la chancelière Angela Merkel quitte le pouvoir après 16 ans, la société Teddy-Fabrik Hermann propose un ours en peluche son effigie. Témoin du vide que "Mutti" va laisser dans le coeur des Allemands, l'ourson est déjà en rupture de stock.

Les 500 exemplaires en vente ont tous été vendus par Teddy-Fabrik en moins d'une semaine. "Les clients l'adorent", s'est félicité Martin Hermann, directeur général de Hermann-Toys qui fait état d'"une très longue liste d'attente".

Un prix de 180 euros

Pour s'offrir cet ourson aux pattes disposées comme l'iconique "losange" d'Angela Merkel, il faut tout de même compter 180 euros. "L'ours est entièrement fabriqué ici [dans le nord de la Bavière, NDLR] et prend environ quatre heures par ours", explique Martin Hermann pour qui le coût reflète le temps de travail sur ces peluches.

L'entreprise familiale, qui existe depuis 1920, avait déjà créé un ourson lors de l'entrée en fonction d'Angela Merkel en 2005. Cette fois-ci, elle a prévu d'en offrir un personnellement à la femme politique. Sous l'une de ses pattes, sera brodé le numéro 16, comme le nombre d'années qu'elle aura dirigé l'Allemagne.

Des oursons pour Obama et Elizabeth II

L'entreprise allemande produit régulièrement des ours en peluche en l'honneur de personnalités. Nos confrères du Huffington Post précisent que Teddy-Fabrik a notamment créé des oursons à l'effigie de Barack Obama et de la Reine d'Angleterre.

Au pouvoir depuis 2005, Angela Merkel s'est effacée lors des dernières législatives au profit de son successeur à la CDU Armin Laschet. Après des résultats décevants pour le parti de "Mutti" et un score historiquement haut pour le SPD, la formation d'une nouvelle coalition pourrait prendre des mois. La chancelière se retirera à ce moment-là, mais l'ourson à son effigie pourra toujours consoler les nostalgiques.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles