Otto Wichterle mis à l'honneur par Google pour son invention des lentilles souples

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce mercredi 27 octobre 2021, Google met le chimiste tchèque Otto Wichterle à l'honneur pour son invention des lentilles souples, plus connues sous le nom de lentilles de contact.

Ce 27 octobre 2021, Google célèbre le 108e anniversaire d'Otto Wichterle en lui dédiant son Doodle. Ce nom ne vous est peut-être pas familier, pourtant ce chimiste tchèque est à l'origine d'une invention qui concerne aujourd'hui plusieurs millions de Français et Françaises : les lentilles de contact souples.

Un chimiste aguerri

Né en 1913 à Prossnitz (Moravie), Otto Wichterle a étudié la chimie à l'Université de Prague. Son parcours est souvent entravé par le contexte politique de la Seconde guerre mondiale : en 1939, l'Allemagne nazie prend le contrôle des territoires tchèques et le régime mis en place bloque les activités universitaires alors que le scientifique venait de soumettre sa deuxième thèse en chimie. Il a également été emprisonné quelques mois par la Gestapo en 1942. Pourtant, ces différentes péripéties ne l'empêchent pas de poursuivre ses travaux : il se spécialise en chimie organique, rédige un manuel scolaire de chimie à une époque où le concept lui-même est très novateur et poursuit de nombreux projets (comme les lentilles de contact). Ses travaux sont toujours à la croisée des disciplines, mêlant chimie, physique, mathématiques et même médecine.

Une révolution faite maison

En fait, cette forme de correction de la vue existait déjà depuis la fin des années 1880 : l'ophtalmologiste français Eugène Kalt avait pour la première fois appliqué une "coque de contact" à une patiente souffrant de kératocône, une maladie de la cornée, devant l'Académie de médecine de Paris en 1888. Accessoirement, Léonard de Vinci en avait également pensé le concept en son temps. En revanche, ces dispositifs étaient non seulement assez chers, mais surtout peu agréables à porter car très rigides.

Otto Wichterle, de son coté, était particulièrement intéressé par le sujet, et la possibilité de créer un dispositif similaire qui soit moins inconfortable. Après que ses financements universitaires ont été coupés, le scientifique a poursuivi ses travaux depuis chez lui, avec l'aide[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles