Origines européennes, variole du singe et Frank Drake : l'actu des sciences en ultrabrèves

ARNAUD PAILLARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP/ Sciences et Avenir

Au sommaire des ultrabrèves du 9 septembre 2022 : les analyses ADN nous en apprennent davantage sur les origines européennes, le premier cas de variole du singe d'un chien contaminé par ses maîtres et Frank Drake, "père" des recherches sur les intelligences extraterrestres, est mort à 92 ans.

L’actualité scientifique du 9 septembre 2022 c’est :

En Archéologie : .

  • Une analyse de l'ADN de plus de 700 anciens Eurasiens éclaire le passé de notre continent.

  • les analyses ADN de ces individus ayant vécu entre le Néolithique et la période médiévale autour de la mer Noire confirment une forte présence de l’ADN Yamnaya... Sauf en Anatolie !

  • Il est possible que les Yamnayas ne soient pas la source des langues indo-européennes, mais juste une émanation d’une langue originelle encore plus ancienne.

En Chiens : .

  • Le chien dormait dans le lit de ses maîtres et a développé la maladie quelques jours après eux.

  • Douze jours après l'infection des maîtres, leur chien a développé des lésions à l’abdomen et à l’anus.

  • Certains animaux domestiqués pourraient non seulement être infectés mais aussi être contagieux.

En Vie extraterrestre : .

  • Frank Drake élabora une formule, toujours utilisée aujourd’hui, visant à quantifier le nombre de civilisations potentiellement détectables dans la Galaxie.

  • Il s’est éteint le 2 septembre 2022 de causes naturelles, à l’âge de 92 ans, à son domicile d’Aptos en Californie.

  • A l’écoute de signaux extraterrestres, le radioastronome chercha aussi des moyens de communiquer avec de potentiels aliens.

En Archéologie : .

  • Depuis l’Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine, une multitude de bateaux se sont échoués au banc des Esquerquis, où des rochers affleurent à 30 cm de la surface.

  • Les robots sous-marins ont permis de dénicher trois nouvelles épaves datant de l'Antiquité à la période contemporaine.

  • C'est la première fois qu'une coopération internationale de cette ampleur voit le jour en archéologie sous-marine.

En Paléontologie : .

  • Il y a plus de 7.000 ans, autour du Sahara, les premiers ânes ont été domestiqués, sans doute pour faciliter le déplacement des humains.

  • On retrouve des ânes, en contexte d'habitation et souffrant de déformations squelettiques causées par le port de charges lourdes, il y a 5.000 ans dans la Vallée du Nil.

  • Entre le[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi