Opération London Bridge: après la mort de la reine Elizabeth II, quel est le protocole prévu?

La reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 8 juin 2018 - Kirsty Wigglesworth © 2019 AFP
La reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 8 juin 2018 - Kirsty Wigglesworth © 2019 AFP

Alors que la mort de la reine Elizabeth II vient d’être annoncée, le Royaume-Uni entre dans une période de deuil national de 10 jours, et un protocole intitulé Opération London Bridge vient d’être enclenché.

Préparé par le palais de Buckingham depuis les années 1960, il repose sur une liste de mesures très détaillées qui vont rythmer les dix prochains jours. Une organisation qui a fuité ces dernières années dans plusieurs médias anglophones, dont le Guardian et Politico. Voilà comment vont, a priori, se dérouler les prochains jours.

"London Bridge is down" et panneau noir

La première personne mise au courant de la mort d’Elizabeth II est le Premier ministre. Celui-ci est averti par le secrétaire privé de la reine, Edward Young, à l’aide du nom de code "London Bridge is down". Ce n’est qu’ensuite que seront informés les ministres et hauts fonctionnaires britanniques par l’intermédiaire d’un appel puis d’un mail du secrétaire de cabinet: "Chers collègues, C'est avec tristesse que je vous écris pour vous informer du décès de Sa Majesté la Reine."

Dès que le message est reçu, les drapeaux de Whitehall - siège traditionnel du gouvernement du Royaume-Uni - doivent être mis en berne, idéalement en moins de 10 minutes. Les deux chambres du Parlement se réunissent dans la foulée, avant une ­allocution du prince Charles ­à la télévision.

Les sites web de la famille royale passeront quant à eux à une page d’accueil noire et les médias, en plus de la bannière noire, remplaceront également leurs photos de profil par leur écusson ministériel. C’est la Press Association, et non la BBC, qui sera chargée de diffuser la nouvelle aux autres médias. Une fois le monde entier prévenu, un laquais en habit de deuil sortira du palais de Westminster pour fixer un panneau noir indiquant le décès de la Reine sur les portes.

Minute de silence et prise de parole télévisée de Charles

La première prise de parole doit être celle du Premier ministre. Le ministère de la Défense va quant à lui organiser un salut des armées, une minute de silence nationale va être annoncée, et le Premier ministre s'entretiendra avec le prince Charles, héritier du trône. À 18 heures, ce dernier devrait s’exprimer à la télévision. Un service en hommage à la reine se tiendra ensuite dans la cathédrale londonienne de St. Paul.

La deuxième journée sera essentiellement consacrée à l'accession du prince Charles au titre de roi. Un conseil sera réuni à 10 heures au Palais Saint James pour le proclamer nouveau souverain, en présence du Premier ministre et de responsables politiques - en revanche, son couronnement n'aura lieu que dans les mois suivants.

Le Parlement se réunira pour rédiger un message de condoléances et leurs réunions seront suspendues durant dix jours. La première réunion de Charles en tant que roi avec le Premier ministre et son cabinet aura lieu à 15h30. Comme la reine est morte en Écosse, son cercueil doit être transporté jusqu’à Buckingham Palace, à Londres.

Messes et hommages

À partir du troisième jour, Charles va entamer un tour du Royaume-Uni durant lequel il rencontrera différents représentants officiels qui lui présenteront leurs condoléances. Il assistera également à plusieurs messes. Il commencera par une visite au parlement écossais et un service à la cathédrale Saint-Gilles d'Édimbourg.

Le roi Charles arrivera ensuite en Irlande du Nord, où il recevra une autre motion de condoléances au château de Hillsborough et assistera à un service à la cathédrale Sainte-Anne de Belfast.

En parallèle auront lieu les répétitions de l'opération Lion, soit la procession du cercueil depuis Buckingham jusqu'au palais de Westminster. Cette dernière aura lieu le cinquième jour. Une messe se tiendra à Westminster à son arrivée.

Le cercueil d’Elizabeth II devrait être exposé au palais de Westminster entre le sixième et le huitième jour, à Westminster Hall, et le public pourra ainsi venir lui rendre hommage 23 heures sur 24. Une répétition de la procession funéraire aura lieu.

Les obsèques

Le ministère des Affaires étrangères doit durant ce temps organiser la venue des dirigeants et des personnalités étrangères. Le ministère de l'Intérieur devra redoubler de vigilance face à la menace terroriste, et le ministère des Transports craint une affluence trop importante vers Londres.

Le neuvième jour, la famille royale ainsi que des VIP viendront rendre hommage à la Reine devant le cercueil à Westminster Hall. Des personnalités du monde entier arriveront dans la foulée, à la veille des obsèques.

Toujours selon le protocole, les obsèques de la reine devraient se tenir le 10e jour, à l'abbaye de Westminster. Deux minutes de silence seront observées dans tout le pays à midi, et des défilés auront lieu à Londres et Windsor.

La reine sera enterrée à la chapelle King George VI au château de Windsor, aux côtés de son époux le prince Philip.

Article original publié sur BFMTV.com