Dans « One Piece : Red », ce nouveau personnage va chambouler l’histoire

Uta (à gauche) et Monkey D. Luffy (à droite)
O/2022 OP Uta (à gauche) et Monkey D. Luffy (à droite)

O/2022 OP

ANIMÉ - « One Piece : Red », le dernier film de l’œuvre japonaise du même nom débarque au cinéma ce mercredi 10 août, soit seulement quatre jours après sa sortie au Japon. Il est le quinzième long métrage qui retrace les aventures de Luffy et son équipage de pirates et le cinquième à se retrouver sur grand écran.

Mais celui-ci a une particularité : un nouveau personnage, Uta, la fille de Shanks le Roux (le mentor de Luffy), s’intègre pour la première fois à l’histoire du manga. Habituellement, les films sont complètement parallèles au déroulement de l’histoire de principale mais Uta sera présente dans la suite de One Piece, qui est censé se terminer entre 2024 et 2025, selon les dires d’Eiichiro Oda en 2020, le créateur du manga qui a supervisé la réalisation du film.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Qui est cette Uta ?

Uta est une star mondiale de la musique, qui a un don exceptionnel pour le chant. Dans la première partie de sa vie, elle était donc la chanteuse de l’équipage de son père. Mais un jour, son destin a basculé le jour où le navire a fait escale sur l’île d’Elegia où la musique est partout présente. Pour qu’elle développe ses talents et qu’elle évite les dangers, Shanks la laisse sur cette île contre sa volonté.

C’est ici qu’une nouvelle vie commence pour la jeune fille. Pendant qu’Uta est plongé dans un sommeil profond, l’île est entièrement annihilée. Seuls la jeune chanteuse et un musicien échappent à la mort. À son réveil, Uta apprend que ce sont les pirates qui sont à l’origine du désastre. Se sentant trahie par les siens, elle est déterminée à changer le monde et à éradiquer la piraterie. Depuis ce jour, elle voue une haine pour Shanks.

Enfermée sur sa nouvelle île déserte, elle n’a pas d’autre activité que de chanter en visio pour donner du baume au cœur aux populations du monde les plus pauvres qui se sentent abandonnées du gouvernement et à la merci des pirates. Jusqu’au jour où elle organise un festival, avec un public de fans venus du monde entier, rêvant d’un monde sans pirates. Mais dans One Piece, la piraterie n’est jamais finie...

À voir également sur Le HuffPost : Pourquoi cette couverture géante de manga à succès investit la façade de la BNF

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles