Publicité

OM-Shakhtar: l’immense soulagement des Marseillais dans le vestiaire

Une belle éclaircie dans la crise. L’OM s’est imposé face au Shakhtar Donetsk (3-1) jeudi en 16e de finale retour de la Ligue Europa et obtenu son billet pour les huitièmes après une semaine très chargée en coulisses entre le départ de l’entraîneur Gennaro Gattuso et son remplacement par Jean-Louis Gasset. Alors, les Marseillais ont exulté au coup de sifflet final, entre libération et soulagement après un début d’année 2024 catastrophique. Avant jeudi, ils n’avaient gagné qu’un match en 2024, contre Thionville (1-0) en Coupe de France.

"Ça fait un moment qu'on souffre"

Dans une vidéo mise en ligne par le club, on y voit les joueurs crier leur joie à l’instar de Pierre-Emerick Aubameyang, auteur du premier but de la rencontre qui lui permet de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la compétition. "Voilà, let’s go", lance l’ancien joueur d’Arsenal et du Barça au moment de rejoindre le vestiaire où figuraient les absents comme Leonardo Balerdi (suspendu) ou Ulisses Garcia (non qualifié pour la compétition), mais aussi Mehdi Benatia, conseiller sportif du club.

Ismaïla Sarr, auteur du deuxième but marseillais, a été célébré par ses partenaires qui ont fait fuser les "Iso", son surnom. Ghislain Printant, adjoint de Jean-Louis Gasset, a aussi interpellé l’international sénégalais en se réjouissant de son conseil donné avant son entrée en jeu, quelques instants avant son but. "Qu'est-ce que j'ai dit? Qu'est-ce que j'ai dit? Les remplaçants!", a répété le technicien.

Avant de quitter le terrain, les joueurs s'étaient réunis en cercle. "Ce sont des moments de groupe", a expliqué Amine Harit après le match. "Ça fait un moment qu'on souffre et ce n'est pas facile pour les têtes. On ne sait rien dit de spécial, juste qu'il fallait continuer. C'était un match dans la longue deuxième partie de saison qui nous attend et qu'on avait toutes les clés en main pour faire une très belle deuxième partie de saison. Ça passait par ce tour de qualification. On s'est juste remercier les uns et les autres, dans ces moments difficiles, d'avoir tout donner et d'avoir fait preuve d'une énorme force mentale ce soir. "

Dernier représentant français encore engagé en Ligue Europa, Marseille connaîtra son adversaire en huitièmes de finale, ce vendredi midi lors du tirage au sort. Les hommes de Jean-Louis Gasset auront ensuite rendez-vous face à Montpellier dimanche (20h45, 23e journée) pour confirmer cette embellie.

Article original publié sur RMC Sport